"Le Petit Prince", ouvrage le plus vendu et le plus traduit au monde après la Bible

"Le Petit Prince", d'Antoine de Saint-Exupéry a été vendu à 145
millions d'exemplaires depuis sa première parution en 1943 au
Etats-Unis, puis en France à la fin de la 2nd Guerre Mondiale.

Même s'il est sorti aux Etats-Unis avant d'être disponible en France*, soyons chauvin, c'est un Français qui est numéro 1 (presque) ! "Le Petit Prince" d'Antoine de Saint-Exupéry, dont on fête le 70e anniversaire de la parution aux Etats-Unis, est l'ouvrage de littérature le plus vendu au monde et le livre le plus traduit après la Bible. Depuis 70 ans, "Le Petit Prince" a été traduit en plus de 270 langues et dialectes, du quechua au tamoul, en passant par l'aragonais ou le provençal. Il existe également dans des langues anciennes comme le latin et l'araméen. A travers le monde, il sert de support à de nombreux programmes pédagogiques d'apprentissage de la langue.

Au total, cet ouvrage de littérature, le plus lu et traduit au monde, comptabilise 1 300 éditions et 145 millions de copies vendues. En France, 400.000 exemplaires se vendent chaque année, toutes éditions confondues. Folio Junior (Gallimard) est la collection la plus forte. Et ce sont 12 millions d'exemplaires qui ont été vendus en France depuis sa parution. "Le Petit Prince" est aussi prescrit en classe de 6e dans les programmes de l'Education nationale.

*Publié quasi simultanément en langue anglaise, le 6 avril 1943 et en langue originale (français), le 20 avril, à New York, par les éditeurs Reynal & Hitchcock, "Le Petit Prince" de Saint-Exupéry, disparu en mer au large de Marseille, le 31 juillet 1944, lors d'un vol d'observation à l'âge de 44 ans, a attendu la fin de la guerre pour sortir en France, chez Gallimard, en 1946, à titre posthume.


A découvrir

Tugdual de Dieuleveult

Journaliste pour RMC.fr, Tugdual de Dieuleveult a demarré sa carrière à la télévision en réalisant un documentaire pour Canal+/Lundi Investigation (Dieuleveult : enquête sur un mystère). Il s'investit dans l'ONG Solidarité Internationale et part au Darfour en 2008 pour la Journée Mondiale de l'Eau. En 2010, il rejoint l'équipage de La Boudeuse en Amazonie et participe à l'élaboration de deux documentaires diffusés sur France 5. Il se spécialise ensuite sur le web et collabore avec plusieurs rédactions dont Europe 1, Atlantico, Oh My Food et RMC depuis 2012. Il a intégré Economie Matin dès sa création.