Le secteur des « bus Macron » retrouve le sourire

75 %
Chez Blablacar, le niveau d'activité en novembre a atteint les 75% du
niveau de 2019.

La sortie de crise pour les bus longue distance ? Les « bus Macron » ont enregistré un niveau d'activité encourageant pour le mois de novembre, après un premier semestre toujours marqué par la pandémie.

Deux des principaux acteurs du marché du bus longue distance, le français Blablacar et l'allemand Flixbus, ont connu une activité en novembre proche du niveau d'avant la crise sanitaire. Le premier s'en est rapproché, quant au second on se dit « agréablement surpris » de la fréquentation des bus qui a atteint 75% du niveau de 2019. Le retour à la normale est espéré d'ici l'année prochaine. Si toutefois le variant Omicron n'oblige pas à de nouvelles mesures de restriction sanitaire, comme c'est le cas dans plusieurs pays européens. Pour le moment cependant, les opérateurs n'ont observé aucune baisse de la demande.

Des lignes qui affichent complet pour Noël

Et cette demande est particulièrement importante pour les fêtes de fin d'année. Chez Flixbus, on annonce ainsi que des trajets affichent complet. L'entreprise prévoit ainsi augmenter la fréquence sur certaines lignes, la demande dépassant celle des vacances d'automne de 20% à 30%. Du côté de Blablacar, la hausse de l'activité pour les vacances de Noël sera de 50% supérieure à celle enregistrée à Noël de l'an dernier. Les Français ont manifestement retrouvé le goût de voyager suite à la levée des restrictions, mais ils veulent voyager à petit prix.

Rebond de la demande

Le premier semestre 2021 a été très calme pour l'activité des transporteurs. C'est pourquoi ce rebond de la demande est si important pour le secteur. Durant le premier confinement de 2020, les « cars Macron » étaient restés dans les garages. L'an dernier, l'activité avait retrouvé son niveau de… 2016, première année de la libéralisation des bus longue distance. C'est pourquoi l'évolution du nouveau variant est scrutée de si près.


A découvrir