Les fontaines à sodas interdites dans les lieux publics et les écoles

19 %
Près d'un jeune Français sur cinq âgé de 15 à 25 ans (19 %) est en
surpoids ou obèse.

C'est désormais officiel : il est désormais interdit de mettre à disposition en libre service, payant ou non, des fontaines à sodas dans les lieux de restauration publique et les établissements scolaires.

 

Exit les distributeurs au lycée

Un arrêté, signé conjointement par les ministres de la santé, de l’agriculture et de la consommation, a en effet été publié jeudi 26 janvier 2017 au Journal Officiel. Il stipule que « les boissons gazeuses et non gazeuses aromatisées, des concentrés comme les sirops de fruits, les boissons à base d’eau, de lait, de céréales, de légumes ou de fruits y compris les boissons pour sportifs ou les boissons énergisantes, les nectars de fruits, les nectars de légumes et produits similaires, dès lors que ces boissons contiennent des sucres ajoutés ou des édulcorants de synthèse » ne peuvent plus être vendus dans les lieux de restauration publique, y compris la restauration collective et sociale, l’hôtellerie et les clubs de vacances, ni dans les établissements scolaires.

Les sodas contribuent à l'obésité

Les députés qui avaient porté le projet argumentaient que non seulement les boissons sucrées contribuent au développement de l'obésité, mais les boissons contenant des édulcorants sucrés "contribuent au développement et au maintien d'une appétence pour la saveur sucré".

Or on estime que près d'un jeune Français sur cinq âgé de 15 à 25 ans (19 %) est en surpoids ou obèse. 

Le Programme national nutrition santé a fixé comme objectif de réduire de 25% au moins la proportion d'enfants consommant plus d'un demi-verre de boissons sucrées par jour et promeut le repère de consommation "eau à volonté, l'eau est la seule boisson indispensable". Il était donc temps d'agir. 


A découvrir

Laure De Charette

Journaliste depuis 2005, Laure de Charette a d'abord travaillé cinq ans au service France du quotidien 20 Minutes à Paris, tout en écrivant pour Economie Matin, déjà. Elle est ensuite partie vivre à Singapour en 2010, où elle était notamment correspondante du Nouvel Economiste et où elle couvrait l'actualité politique, économique, sociale -et même touristique !- de l'Asie. Depuis mi-2014, elle vit et travaille à Bratislava, en Slovaquie, d'où elle couvre l'actualité autrichienne et slovaque pour Ouest France et La Libre Belgique.

Elle est aussi l'auteur de plusieurs livres, dont "Chine-Les nouveaux milliardaires rouges" (février 2013, Ed. L'Archipel) et "Gotha City-Enquête sur le pouvoir discret des aristos" (2010, Ed. du Moment). Elle a, à nouveau, rejoint l'équipe d'Economie Matin en 2012.