Les prix de l'immobilier devraient baisser en 2021

10.700 EUROS
Le prix du mètre carré s'est établi à 10.700 euros à Paris.

Malgré une crise sanitaire d'une ampleur sans équivalent, le marché de l'immobilier a assez bien tenu le choc des conséquences de l'épidémie l'an dernier. Et cela devrait être le cas aussi en 2021.

Les prix de l'immobilier pourraient reculer de 1% en France cette année, selon la prévision du site d'estimation immobilière Meilleurs Agents. Pas d'effondrement en vue donc, avec même une stabilité voire des hausses légères prévues à Lille, Nantes et Strasbourg. C'est à Paris et en Ile-de-France que la situation reste franchement orientée à la hausse, en particulier pour la région parisienne. Selon l'estimation des notaires du Grand Paris, les prix vont grimper de 7,2% sur un an à fin février 2021 ! Ils ont déjà augmenté de 1,1% entre novembre 2020 et février 2021. Une tendance haussière qui s'explique par une forte demande provenant notamment des acheteurs basés à Paris et qui recherchent des biens immobiliers plus grands.

Forte hausse en région parisienne

À Paris même, le prix médian du mètre carré sera en début d'année de 10.700 euros. Une baisse de 2 % en trois mois, mais le marché parisien est tout de même à la hausse de 3,4%. Cela reste la progression la plus modeste en région parisienne depuis 2013. Comme on le voit, malgré un contexte sanitaire compliqué, la situation du marché immobilier reste favorable aux vendeurs ce qui a tendance à augmenter les prix des biens immobiliers. À cela, deux raisons au mois : d'une part, les acheteurs sont toujours très nombreux. Le pouvoir d'achat ayant été préservé à bouts de bras par les pouvoirs publics, l'argent est là et disponible pour l'acquisition immobilière.

Le crédit plus facile

D'autre part, il est plus facile aujourd'hui de décrocher un crédit immobilier, les conditions d'octroi s'étant assouplies depuis quelques semaines, après un resserrement début 2020. Combiné à des taux d'intérêt toujours aussi faibles, il reste toujours aussi tentant de se lancer dans l'aventure immobilière, malgré le contexte sanitaire peu favorable. Mais la campagne de vaccination, si elle réussit, devrait permettre de faciliter l'acquisition de biens d'ici la fin de l'année.


A découvrir