Les retraités aussi profiteront de la baisse de la taxe d'habitation

80 %
80 % des foyers français devraient profiter de la baisse de la taxe
d'habitation.

On les annonçait déjà comme les « oubliés » de la réforme fiscale mise en place par le gouvernement. Les résidents des maisons de retraite ont failli être les grands perdants du budget 2018.

 

Un souci d'équité  

D’un côté, le gouvernement avait promis une hausse de la CSG, qui devait impacter le pouvoir d’achat des retraités. Mais cela devait être compensé par la suppression progressive de la taxe d’habitation. Problème, la plupart des personnes âgées vivant en maison de retraite ou en établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) ne payent pas directement de taxe d’habitation. C’est leur établissement d’accueil qui s’en charge, tout en répercutant le coût dans ses tarifs.

Comment faire, dès lors, pour que des dizaines de milliers de retraités ne soient pas lésés ? 

Rendre visible la baisse de la taxe d'habitation

Comme l’explique Le Figaro, un amendement a été déposé par le député LREM Éric Alauzet et adopté mercredi 11 octobre en commission des finances. Il oblige les Ehpad à faire figurer sur leur facture le dégrèvement de taxe d'habitation dont ils bénéficient. En rendant le dégrèvement visible, l'objectif du gouvernement est d'inciter les Ehpad à répercuter la baisse sur leurs tarifs. 

Mais les Ehpad vont-ils vraiment jouer le jeu ? Rien ne les y oblige. Ce sera aux familles de faire preuve de la plus grande des vigilances afin que la baisse soit répercutée sur leur facture finale ! 


A découvrir

Laure De Charette

Journaliste depuis 2005, Laure de Charette a d'abord travaillé cinq ans au service France du quotidien 20 Minutes à Paris, tout en écrivant pour Economie Matin, déjà. Elle est ensuite partie vivre à Singapour en 2010, où elle était notamment correspondante du Nouvel Economiste et où elle couvrait l'actualité politique, économique, sociale -et même touristique !- de l'Asie. Depuis mi-2014, elle vit et travaille à Bratislava, en Slovaquie, d'où elle couvre l'actualité autrichienne et slovaque pour Ouest France et La Libre Belgique.

Elle est aussi l'auteur de plusieurs livres, dont "Chine-Les nouveaux milliardaires rouges" (février 2013, Ed. L'Archipel) et "Gotha City-Enquête sur le pouvoir discret des aristos" (2010, Ed. du Moment). Elle a, à nouveau, rejoint l'équipe d'Economie Matin en 2012.