Marchés financiers: Euphorie!



L'essentiel de l'information financière semaine du 1er au 8 janvier 2018. Début d’année en fanfare sur les marchés d’actions pour cette première semaine de l’année 2018 ! Une série de bonnes statistiques économiques aura en effet redonné de l’appétit au risque aux investisseurs sur les grands marchés mondiaux.

Les grands indices américains dépassent leurs plus hauts, le Nikkei passe aussi son plus haut de 26 ans et le Hang Seng son plus haut des 10 dernières années. Après une hausse significative en fin 2017, l’euro se replie en cours de semaine en raison de chiffres d’inflation en ralentissement à 1,4 % en zone euro. Il est vrai que pour les opérateurs, le rythme de normalisation de la politique monétaire des deux côtés de l’Atlantique est au cœur des préoccupations: une hausse des salaires aux USA, même modeste, laisse entrevoir une nouvelle hausse des taux de la FED dès mars, une inflation plus modérée en Europe et c’est une intervention de la BCE a priori prolongée… D’un point de vue sectoriel, les valeurs cycliques sortent du lot notamment l’automobile. Les valeurs pétrolières se distinguent également, le cours du brut ayant atteint son plus haut niveau depuis décembre 2014.

Sur la semaine, le Dow s’adjuge 2,3 %, le S&P 500 2,6 % et le Nasdaq 3,4 %. Le CAC gagne 2,98 %.

Europe

Le PMI Manufacturier termine l’année 2017 à 60,6 à son niveau le plus élevé depuis… Juin 1997 ! L’inflation (CPI) en zone euro ressort à 1,4 % annualisés contre 1,5 % en novembre.

États-Unis

Les créations d’emplois ralentissent avec 148 000 emplois non agricoles créés en décembre contre 252 000 en novembre. Le chômage reste inchangé à 4,1 %. Les salaires progressent de 0,3 % contre 0,1 % en novembre. Le PMI des services se contracte plus que prévu en décembre à 55,9 contre 57,4 en novembre.

Chine

Le PMI manufacturier Chinois bondit à 51,5 contre 50,6 attendus.

Sociétés

Malgré des ventes automobiles en contraction aux USA (-1,8 %) à 17,2 millions de véhicules vendus (première baisse des 8 dernières années), les perspectives de ventes en Asie et un mouvement des consommateurs vers les SUV mieux margés attirent les investisseurs vers le secteur automobile aux USA comme en Europe. Notons que Fiat Chrysler bondit de 22 % sur la semaine.

Tesla échoue à nouveau à atteindre ses objectifs de production  : la société aurait ainsi construit 2400 Model 3 contre 4100 attendus.

Une faille de sécurité est détectée au cœur des processeurs Intel. Le cours est d’autant plus impacté que le CEO aurait vendu ses titres Intel avant ces révélations. Un dossier à suivre de près, les conséquences sur l’ensemble du secteur Tech étant encore à évaluer.

Le service de streaming audio Spotify revendique 70 millions d’abonnés payants et prépare son introduction en bourse. Deux sociétés de tour operator en ligne chinoises dont Ctrip est actionnaire ont décidé de fusionner. Tencent sera également un actionnaire majoritaire de la nouvelle entité qui aura pour but de construire une plateforme de voyage de premier plan.

Conclusion

Les publications de résultats d’entreprises commenceront la semaine prochaine et confirmeront ou infirmeront l’euphorie actuelle. Nous sommes relativement optimistes quant aux titres que nous détenons en portefeuille même si les bases de comparaison sont dorénavant particulièrement élevées. Les valorisations élevées laissent aussi peu de place aux déceptions. L’évolution de l’euro, malgré la pause de cette semaine, sera  également à surveiller compte tenu de la robustesse des chiffres de la zone euro. Toute appréciation de l’euro a en effet des effets néfastes sur nos exportateurs européens. Nous avons renforcé à la marge nos positions dans certains marchés émergents, le cours du pétrole étant à des niveaux favorables pour les pays exportateurs.

Extrait de la Lettre Hebdo d'Athymis Gestion avec l'aimable autorisation de son auteur.


A découvrir

Stéphane Toullieux

Stéphane Toullieux est le Président d'Athymis Gestion.

Stéphane a près  de 25 ans d’expérience dans la Finance dont 13 années au sein de Financière de l’Echiquier dont il a été Directeur Général. Il a contribué à faire de cette société une des principales sociétés de gestion de portefeuille indépendantes à Paris.

Stéphane a participé aux programmes Value Investing et DSI de la Columbia Business School ainsi qu’au programme PEVC 2015 de la Harvard Business School.

Passionné d’entrepreneuriat et de nouvelles technologies, Stéphane Toullieux est notamment Mentor du Startup Leadership Program et présent au conseil de plusieurs Startups.

« Le Monde est un livre, et ceux qui ne voyagent pas n’en lisent qu’une page » - Saint Augustin. Stéphane a voyagé dans 35 pays sur 5 continents.

Il est diplômé de l’Edhec option Finance.