Livret d'épargne populaire : un changement de réglementation à prévoir

1 %
Le taux du rendement du Livret d'épargne populaire est de 1%.

Pour posséder un livret d'épargne populaire ou LEP, il faut répondre à certaines conditions de revenus mais aussi se présenter chaque année auprès de son banquier.

La fiche d'imposition est à présenter avant le 30 septembre 2020

Le Livret d'épargne populaire (LEP) est soumis à une réglementation stricte. Ainsi, il est réservé aux personnes ayant un revenu modeste, qui doivent apporter la preuve de leur éligibilité à ce dispositif d'épargne. Le Livret d'épargne populaire offre la possibilité de placer jusqu'à 7.700 euros et ses gains sont dispensés de prélèvements sociaux et d'impôt. Son taux de rendement est de 1%, soit un gain maximal de 77 euros par an.

Il y a cependant certaines règles contraignantes à respecter pour pouvoir continuer à profiter de cette épargne intéressante. Chaque année, il faut fournir à sa banque un justificatifs de revenus, que cela soit une feuille d'imposition ou autre. La date est habituellement fixée au 30 mars de chaque année mais pour l'année 2020, la crise sanitaire a contraint le gouvernement et les banques à décaler cette date au 30 septembre 2020. Passer cette date et sans présentation d'un justificatif, vous ne serez plus éligible au Livret d'épargne populaire.

Bruno Le Maire veut assouplir la règlementation du LEP

Le ministre de l'Économie, des Finances et de la Relance, Bruno Le Maire a annoncé sa volonté de simplifier la réglementation du Livret d'épargne populaire pour permettre une plus grande accessibilité à ce dernier. Ainsi parmi les simplifications souhaitées, la fin de l'obligation annuelle de présentation de sa fiche d'imposition. « Pour faire ce livret, il faut que vous présentiez votre feuille d'imposition, et chaque année, il faut que vous reveniez à votre banque présenter votre feuille d'imposition pour garantir que le livret reste ouvert. Je vais supprimer ces conditions, c'est-à-dire que les Français n'auront plus l'obligation d'aller présenter leur feuille d'impôt et de se représenter chaque année ».

Cette simplification passera par le projet de loi d'accélération et simplification de l'action publique (ASAP), qui sera examiné durant la semaine du 28 septembre au 2 octobre 2020. En France, seulement 7 millions de LEP sont en activité alors qu'en théorie 4 Français sur 10 ont les revenus adéquats pour y prétendre, c'est-à-dire 11,92 millions de Français.


A découvrir