AirBnb : réserver devient plus compliqué pour les Français de -25 ans

18 MILLIARDS $
AirBnb serait valorisée 18 milliards de dollars.

Nuisances sonores, fêtes sauvages, problèmes avec le voisinage… les locations AirBnb peuvent parfois tourner au cauchemar à la fois pour les propriétaires et pour les voisins de ceux-ci. En cause : des jeunes qui louent un appartement pour y passer une ou plusieurs nuits entre amis, et notamment faire la fête. Le géant de la location entre particuliers a décidé de serrer la vis.

La location limitée pour les -25 ans

La nouvelle règle entre en vigueur ce vendredi 14 août 2020 et est issue d’une expérimentation jugée concluante aux États-Unis et au Canada par la plateforme AirBnb : les jeunes de moins de 25 ans en France auront plus de mal à réserver un logement sur la plateforme. Mais pas question pour autant de leur couper la possibilité de louer.

En fait, seuls les jeunes de moins de 25 ans et qui n’ont pas au moins trois avis positifs seront interdits de réservations. Pour AirBnb, c’est un moyen de garantir que le locataire est quelqu’un de responsable et d’éviter que les propriétaires ne retrouvent leur logement sens dessus-dessous lors de leur retour… ou avec une belle lettre de leurs voisins qui se plaignent des nuisances.

D’autant plus que la location temporaire n’est pas forcément autorisée : certaines copropriétés peuvent l’interdire dans leur règlement… sans compter que la sous-location, de la part des locataires, est souvent interdite dans le contrat de bail. De fait, des touristes bruyants ou des jeunes qui font la fête peuvent causer des problèmes entre voisins, entre le syndic et le propriétaire voire entre le bailleur et le locataire. Il vaut mieux donc que les locations de type AirBnb se passent dans le calme et n’attirent pas trop l’attention.

Une limitation par AirBnb… facilement contournable ?

Si AirBnb signale que seulement 0,003% des séjours se passent tellement mal que les propriétaires en arrivent à demander des réparations importantes à la plateforme ou au locataire, il n’empêche que cette solution de limiter les locations pour les moins de 25 ans pourrait être une bonne idée. Si ce n’est qu’elle peut être également facilement contournée.

Car rien n’empêche, en réalité, un jeune de 23 ans de demander à son ami de 26 ans, également invité à la fête, de réserver à sa place… ainsi faisant, la limite des trois avis positifs ne s’applique pas. Bien évidemment, cela implique que la personne de 26 ans deviendrait le responsable de la location, mais est-ce que cela suffira à faire en sorte qu’elle se déroule sans problèmes ?


A découvrir