Logement : le gouvernement maintient le projet de baisse couplée des APL et des loyers HLM

5
Le 1er octobre 2017, les APL ont baissé de 5 euros mensuels.

Le gouvernement va-t-il renoncer à la baisse des APL (aides personnalisées au logement) comprise dans le budget 2018, comme l’annonçait BFM Business ? Pas question, assure-t-il ! 

Une double baisse

Il y a quelques jours, BFM Business assurait que face à la bronca des bailleurs sociaux, le gouvernement devrait renoncer à l’une de ses mesures phares : la baisse des APL, qu’il voulait coupler avec la réduction du montant des loyers HLM, afin que la note reste indolore pour les locataires. 

Très critiquée, la baisse de 5 euros mensuels des APL entrée en vigueur le 1er octobre 2017, doit en effet être complétée par une baisse de plus grande ampleur, jusqu'à 50 euros par mois, dans le seul secteur social. Mais elle est censée être compensée, pour les locataires, par une baisse des loyers imposée aux bailleurs sociaux.

Mais ces derniers ne l’entendent pas du tout de cette oreille ! Furieux de voir leur budget amputé de la sorte, les organismes HLM menaçaient déjà de reporter leurs opérations de construction et de rénovation.

Matignon face aux bailleurs sociaux

Certains ont donc pu penser que la baisse couplée des APL et des loyers dans le parc social serait purement et simplement abandonnée. Erreur : Matignon vient de formellement démentir l'abandon de cette baisse. 

Reste que l’application de cette mesure sera très difficile, car les bailleurs sociaux, mais aussi les promoteurs immobiliers, les artisans du bâtiment et les collectivités locales y feront obstacle. Au grand dam des locataires du parc social, qui vont devoir payer le même loyer que d’habitude, tout en recevant une aide moindre.


A découvrir


Laure De Charette

Journaliste depuis 2005, Laure de Charette a d'abord travaillé cinq ans au service France du quotidien 20 Minutes à Paris, tout en écrivant pour Economie Matin, déjà. Elle est ensuite partie vivre à Singapour en 2010, où elle était notamment correspondante du Nouvel Economiste et où elle couvrait l'actualité politique, économique, sociale -et même touristique !- de l'Asie. Depuis mi-2014, elle vit et travaille à Bratislava, en Slovaquie, d'où elle couvre l'actualité autrichienne et slovaque pour Ouest France et La Libre Belgique.

Elle est aussi l'auteur de plusieurs livres, dont "Chine-Les nouveaux milliardaires rouges" (février 2013, Ed. L'Archipel) et "Gotha City-Enquête sur le pouvoir discret des aristos" (2010, Ed. du Moment). Elle a, à nouveau, rejoint l'équipe d'Economie Matin en 2012.