Loi Alimentation : le prix de certains produits va augmenter

7 %
Seuls 7% des produits verront leur prix augmenter de 10%.

Selon une rumeur sur les réseaux sociaux, les produits vont augmenter de 10%, dès le 1er février suite à la mise en place de la loi Alimentation. Certains articles sont concernés certes, mais 93% d'entre eux ne le sont pas. 

Seuls 7% des produits vendus verront leur prix augmenter

La loi Alimentation entre en vigueur le 1er février 2019. Si les prix de certains produits vont augmenter, ils ne seront pas tous concernés par une augmentation de 10%; comme l'a laissé entendre une rumeur sur les réseaux sociaux. Et cette dernière a enflé en quelques jours. En effet, le directeur d'un Leclerc dans le Morbihan a réalisé une pancarte et l'a affichée à l'entrée de son magasin.

Il y annonce : « Nouvelle loi de notre président Macron : nouveau prix minimum de vente majoré de 10% à compter du 01/02/2019 sur des centaines d’articles. » Puis détaille notamment : « Le litre de Ricard se vendait à 18,22 euros, et passera à 20,02 euros ». Mais au final seuls les « produits d’appel », qui ne représentent pas plus de 7% des produits alimentaires, vont être impactés. Ce sont donc ces derniers qui sont concernés par cette hausse de 10%.

Plus de vente à prix coûtant

En résumé, la loi Alimentation, qui est censée permettre de mieux rémunérer les agriculteurs va instaurer de nouvelles règles pour les grandes chaînes de magasins qui vont donc en pâtir. Il sera ainsi interdit pour les distributeurs de vendre des produits alimentaires à prix coûtant ou avec une très faible marge (10% supérieur au prix d’achat au fournisseur). Selon Capital, parmi les articles impactés se trouvent le Coca-Cola, les pâtes Panzani et le Nutella.

La bonne nouvelle donc pour les consommateurs français est celle-ci : 93% des produits en vente ne verront pas leur prix augmenter. Mieux, le gouvernement espère même que certains diminueront.


A découvrir