Loi Hamon : bientôt une liste rouge pour ne plus être démarché au téléphone

1
La loi Hamon, qui vise à redonner du pouvoir aux consommateurs, fête
ses 1 an.

Plus question d'être dérangés par un vendeur de voitures ou de fenêtres, ni sur votre téléphone fixe, ni sur votre téléphone portable. Le bonheur ? C'est ce que prévoit la loi Hamon, du nom de l’ancien ministre de la Consommation, via une mesure baptisée "liste anti-démarchage téléphonique". Elle devrait fonctionner au plus tard le 1er octobre prochain et s'imposer à tous les professionnels de la prospection. 

Une liste rouge pour ne plus être dérangés

Depuis 2011, plusieurs professionnels de la prospection par téléphone ont lancé un site internet, baptisé www.pacitel.fr, qui permet aux gens qui le souhaitent de s’inscrire gratuitement sur une sorte de liste rouge. L’objectif est de ne plus déranger de manière intempestive les personnes ne souhaitant pas être démarchées au téléphone.

"Fondée sur le droit d'opposition classique de la loi de 1978, elle a pour objectif de mettre les consommateurs à l'abri des appels provenant des entreprises auxquelles ils n'ont pas donné leur consentement" explique le site internet. A noter que les appels concernant un sondage ne sont pas concernés, faute de démarche commerciale.

Une liste obligatoire pour tous

Mais le problème, c'est que les professionnels qui n’adhèrent pas à cette initiative (environ 20% du secteur) peuvent contourner cette liste sans contrainte. Et ils ne s'en privent pas. C'est là que la loi Hamon intervient ! Elle prévoit de rendre cette liste rouge impérative, pour tous. Et de punir les professionnels qui ne s'y soumettraient pas d'une amende de 75 000 euros. De quoi dissuader les vendeurs d'assurance ?

Crédit : Margot L'hermite


A découvrir

Laure De Charette

Journaliste depuis 2005, Laure de Charette a d'abord travaillé cinq ans au service France du quotidien 20 Minutes à Paris, tout en écrivant pour Economie Matin, déjà. Elle est ensuite partie vivre à Singapour en 2010, où elle était notamment correspondante du Nouvel Economiste et où elle couvrait l'actualité politique, économique, sociale -et même touristique !- de l'Asie. Depuis mi-2014, elle vit et travaille à Bratislava, en Slovaquie, d'où elle couvre l'actualité autrichienne et slovaque pour Ouest France et La Libre Belgique.

Elle est aussi l'auteur de plusieurs livres, dont "Chine-Les nouveaux milliardaires rouges" (février 2013, Ed. L'Archipel) et "Gotha City-Enquête sur le pouvoir discret des aristos" (2010, Ed. du Moment). Elle a, à nouveau, rejoint l'équipe d'Economie Matin en 2012.