Pour Lufthansa, il ne restera plus que 12 compagnies aériennes internationales

3
L'Europe pourrait ne plus compter que 3 compagnies aériennes
internationales.

Dans quelques années, combien de compagnies aériennes seront encore là ? Pour le patron de Lufthansa, le secteur va vivre une grande vague de fusions et d'acquisitions. Notamment en Europe…

Dans quelques années, seule une douzaine de compagnies aériennes seront encore là sur les grandes lignes internationales, a soutenu Carsten Spohr devant des journalistes. « Trois aux États-Unis, trois en Chine, trois dans le Golfe et trois en Europe », a compté le patron de Lufthansa — en assurant bien sûr que sa compagnie fera partie du lot des rescapées. Il n'a cependant donné aucun nom, sans doute pour ne pas insulter l'avenir. Le secteur aérien est, plus que tout autre, sensible aux évolutions économiques. Et les vents qui soufflent actuellement ne sont pas très porteurs.

Guerre commerciale et guerre des prix

La guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine réduisent les échanges dans le monde, alors qu'en Europe les compagnies se sont engagées dans une guerre des prix qui peut entraîner de sérieuses difficultés. C'est d'ailleurs sur le vieux continent que la consolidation devrait être la plus forte, l'Europe étant en retard dans ce domaine selon le patron de Lufthansa. La possibilité d'une crise économique et les résultats financiers de plus en plus dégradées des compagnies européennes vont provoquer une vague de fusions/acquisitions.

Opportunités

Lufthansa n'est pas la dernière entreprise à profiter d'ores et déjà de ces opportunités : la compagnie a ainsi acheté des lignes et des appareils détenus par Air Berlin et Germania, qui ont disparu du paysage. L'entreprise allemande, qui bénéficie d'une base financière solide, pourrait effectivement compter parmi les trois compagnies aériennes internationales en Europe. Même si le bénéfice net a dévissé de 70% au deuxième trimestre : il ne faudrait pas Lufthansa devienne à son tour une proie.


A découvrir