Macron annonce la stratégie de la tenaille dans la forêt de Machecoul contre le Covid...

11 MILLIARDS €
La fermeture des commerces durant le Confinement 3 va coûter au moins
11 milliards d'euros à l'Etat.

Mes amis, comme ceux qui me suivent depuis longtemps je suis un « fan » de la 7ème compagnie… Et lorsque j’ai entendu notre président jupitérien nous expliquer qu’il allait prendre le Covid en tenaille, je suis parti d’un immense éclat de rire devant mon poste de TSF branché sur l’ORTF, pardon, je veux dire ma télévision.

La tenaille…

C’est « comme qui dirait la tenaille quoi »… une réplique culte de la 7ème compagnie relatant la débâcle de 40.

Cette idée de la tenaille est donc à mon sens un bien mauvais présage.

Parce que le chef Chaudard explique à la mère de la dame, que s’il reste, lui et ses gars dans la forêt de Machemacoul c’est au cas où les Allemands ils reculeraient…

Nous savons tous qu’ils n’ont jamais reculé, alors j’espère que pour le Covid, ce ne sera pas la même chose et que nous ne serons pas condamnés à le voir avancer lui et ses régiments de variants pendant plusieurs années.

Alors je ne sais pas quel est l’olibrius qui a fait le discours du chef, ni la vedette du palais qui a eu l’idée géniale de la stratégie de le tenaille mais il manque cruellement de culture, à moins que ce soit un coup de pied de l’âne et qu’un collaborateur se soit bien fichu de la gueule du grand patron.

Je ne résiste pas à vous mettre d’abord le passage où le phare du Palais nous explique sa tenaille, et celle du chef Chaudard…

Hahahahahahahahahaha. Faut bien rire un peu mes amis.

Macron = Chef Chaudard ?
On est sauvés: la tenaille !!!#latenaille #Macron20h #chefchaudard #la7emecompagnie #Macron pic.twitter.com/qjB3yI2zPe

— DoMiNiQue RiZZo (@DoMiTALia77) March 31, 2021

Pour le reste, pour une seconde fois, la mesure phare annoncée est la bonne !

Je n’ai jamais hésité à critiquer la politique de Macron de façon générale et sur le plan sanitaire en particulier, mais, là, il y a une inflexion intéressante qu’il convient de saluer et qui fait suite au refus de confiner de la dernière fois qui était aussi une bonne décision. On n’emprisonne pas des millions de gens sains pour faire plaisir à quelques médecins. On doit trouver, tester, isoler, et soigner nos compatriotes malades, avec autre chose que du Doliprane et des prières.

Il a raison.

Raison de mettre tout le monde en vacances au même moment, car oui, il faut au maximum laisser les écoles ouvertes, ce qui veut dire qu’il faut les fermer le moins longtemps possible. La décision de supprimer les zones de vacances scolaires était frappée au coin du bon sens.

Au bout d’un an, nous avons l’exemple d’une mesure de bon sens.

Enfin.

Cette décision fait suite au fait que Macron s’est mis à lire les études scientifiques. Comme dit Blanquer qui n’est pas le dernier des fayots « ce n’est pas hors de portée pour une intelligence comme la sienne ».

Je vais aller plus loin que Blanquer.

En réalité tout ce pays gagnerait à aller lire les études scientifiques et à travailler un peu, à commencer par les journalistes.

Macron critiqué pour jouer au médecin malgré lui !

Je vais vous le redire, je ne suis pas médecin.

Pourtant, je sais, et vous savez lire.

Il n’y a effectivement pas grand chose sur ces sujets qui soit hors de portée. Cela rend fou furieux les spécialistes qui se garderaient bien la connaissance et le savoir, car le savoir est le pouvoir.

Alors Macron est critiqué et se prendrait pour un épidémiologiste !

Je ne crois pas que ce soit du tout le cas.

Cela fait un an que l’on se fait carabistouiller par des « professionnels » et que ce pays est mal dirigé parce que les avis rendus sont objectivement mauvais. Les avis du conseil scientifique sont indigents intellectuellement pour la partie en tous cas rendue publique.

Il est donc critiqué pour essayer de se former sa propre opinion. C’est effectivement ce que l’on attend d’un président.

La confiance n’exclut pas le contrôle disait l’un de mes chefs lorsque j’était jeune.

Et non, ce n’est pas celui qui dit qu’y est !

Non, il ne faut jamais croire sur parole.

Lorsque l’on est chef d’Etat, le doute doit être systématique, et ne croyez pas que le statut de professionnel soit une garantie de quoi que ce soit.

Les garagistes sont des professionnels et carabistouillent tous les jours les petites dames sur certaines réparations. C’est vieux comme le monde.

Les plombiers vous font la même chose en vous faisant changer votre chaudière pour 5 000 euros là où une réparation à 300 euros est suffisante.

L’Arche de Noé a été construite par un amateur, le Titanic par des professionnels.

Le type français qui fait vole sur pendant est défilé du 14 juillet n’est même pas ingénieur, et aucun grand professionnel n’a réussi ce qu’il a conçu.

Beaucoup de professionnels ne sont ni très bons, ni très travailleurs… parfois ils ne sont même pas honnêtes.

Les médecins ne sont parfois que des garagistes comme les autres …

Parfois ils se trompent, parfois ils travaillent tellement qu’ils n’ont pas le temps de lire les dernières études, parfois ils sont mauvais, d’autre fois excellents et souvent, ils manquent cruellement d’humilité et plus ils sont titrés plus ils sont généralement imbuvables.

D’autres fois, les chirurgiens opèrent le genou gauche au lieu du droit après avoir copieusement insulté l’infirmière tétanisée qui a essayé de les prévenir. J’ai vu des chirurgiens ivres et bourrés prendre le volant de leur Porsche pour aller opérer. J’ai vu des médecins d’hôpital se sentant tout puissant imposer leur toute puissance sans aucun contre-pouvoir à des familles démunies.

J’ai aussi vu la grand violence qu’ils savent utiliser à l’égard de ceux qui ne pensent pas comme eux.

C’est une profession dont je me méfie beaucoup, parce qu’elle développe cette tentation de la toute puissance, et c’est là que réside le plus grand danger pour ceux qui exercent ce métier par ailleurs merveilleux et dont nous avons tant besoin. C’est une profession où l’on se couvre, où l’on ment à l’extérieur, où l’on lave son linge en famille, où l’ordre fait régner l’ordre et où la justice a toujours beaucoup de mal à passer. Cela peut se comprendre par certains égards, mais ceux qui manquent de sagesse peuvent vite faire de très graves bêtises aux conséquences incalculables.

Ils ne sont finalement que des hommes, avec leurs grandeurs et leur travers. Ni plus, ni moins. Ils ont leurs propres prismes, et n’y connaissent généralement rien en économie, et pas plus en sociologie (à part les psy).

Des efforts, peu mieux faire…

Alors oui, les mesures annoncées sont les bonnes, mais peu mieux faire élève Macron.

Il faut libérer les traitement alternatifs (ivermectine, chloroquine etc) et permettre aux médecins de les prescrire aux patients qui les veulent comme il faut laisser la liberté de se vacciner à ceux qui le souhaitent et ne forcer personne.

Il faut profiter de la fermeture des écoles pour acheter des purificateurs d’air pour la rentrée dans un mois. Il faut aussi penser à laisser les fenêtres ouvertes même quand les profs ont froid !

Il faut tester et tracer massivement.

Il faut donner de l’argent à ceux qui sont isolés. Mon neveu lycéen est positif au Covid. C’est tout un foyer isolé pour 17 jours. 17 jours sans travailler, sans sortir. Vous faites comment ? Vous gagnez votre vie comment ? Alors la tentation est grande de travailler quand même surtout quand vous êtes à votre compte et que personne ne vous donnera rien. Si vous êtes électricien indépendant confiné pendant 17 jours qui c’est qui vous paye les charges et traites ? Personne. Il y a donc un grand trou noir à ce niveau y compris pour les jours de carence imposés aux malades. Il faut donc indemniser les malades, les positifs et les isolés non malade significativement pour qu’ils ne soient pas tentés de faire tous comme s’ils n’étaient pas malades et faire courir des risques à tous.

Il faut donner des masques FFP2 dans les transports et dans tous les lieux très confinés.

Il faut encore une fois balancer tout ce que nous avons.

Quand on fait la guerre, on la fait totalement.

Intégralement.

Avec un engagement à 110 %.

A la guerre, seuls les plus motivés l’emportent.

Toutes les armes doivent être employées, tous les moyens mis en œuvre, toutes les ressources utilisées, toutes les forces vives mobilisées.

La guerre est toujours totale.

La victoire est toujours à ce prix.

Sinon, cela se termine en vaste bouffonnade et en stratégie risible de la tenaille dans la forêt de Machecoul par un bel été de juin 40.

Un juin 40, cette fois-ci sanitaire.

Restez à l’écoute.

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu. Préparez-vous !


A découvrir

Charles Sannat

Charles SANNAT est diplômé de l'Ecole Supérieure du Commerce Extérieur et du Centre d'Etudes Diplomatiques et Stratégiques. Il commence sa carrière en 1997 dans le secteur des nouvelles technologies comme consultant puis Manager au sein du Groupe Altran - Pôle Technologies de l'Information-(secteur banque/assurance). Il rejoint en 2006 BNP Paribas comme chargé d'affaires et intègre la Direction de la Recherche Economique d'AuCoffre.com en 2011.

Il rédige quotidiennement Insolentiae, son nouveau blog disponible à l'adresse http://insolentiae.com

Il enseigne l'économie dans plusieurs écoles de commerce parisiennes et écrit régulièrement des articles sur l'actualité économique.