Macron appelle les bailleurs à compenser la baisse des APL

0,1 %
Les loyers ont baissé dans les studios et 1 pièce de 0,1 % en France
entre janvier et août 2017.

Le gouvernement a décidé de mener une réforme des APL qui avait été imaginée par les équipes de François Hollande. Afin de réduire les dépenses de l’État, qui se charge de verser les aides sociales donc les Aides Personnalisées au Logement (APL), ces dernières ont été réduites. Une décision qui n’a pas manqué de faire scandale. Mais Emmanuel Macron a trouvé la solution.

Vu que les APL baissent les propriétaires doivent aussi baisser leur loyer

Comment faire en sorte que le budget des locataires, en particulier des étudiants, ne soit pas affecté par la baisse de 5 euros des APL ? Simple : en compensant la baisse par une autre baisse. Cette fois, ce sont les propriétaires bailleurs qui doivent s’en charger.

C’est l’appel lancé par Emmanuel Macron aux propriétaires et aux bailleurs sociaux de la France entière : baisser de 5 euros le prix du loyer mensuel afin de compenser la baisse de 5 euros des aides du gouvernement. Une annonce faite mardi 5 septembre 2017 devant les préfets réunis à l’Assemblée nationale mais qui s’adressait, bien évidemment, aux propriétaires.

Si Emmanuel Macron appelle ça la « responsabilité collective », l’appel risque de tomber dans le vide : les propriétaires savent bien que la baisse des APL n’est que temporaire, les APL regagneront 5 euros début 2018, alors qu’ils ne pourront pas faire augmenter leurs loyers jusqu’à ce qu’un nouveau locataire ne prenne possession des lieux.

Les loyers sont déjà en baisse en France

Cet appel d’Emmanuel Macron a pour objectif, outre compenser la baisse des APL, d’entamer la chute des loyers qu’il désire en France. Mais les loyers sont déjà en baisse selon le dernier observatoire Clameur.

Dans 64,1 % des villes de plus de 100 000 habitants la baisse est réelle entre janvier et août 2017. Certes, elle reste limitée (-0,6 % en moyenne), mais elle est bien répartie sur le territoire. Même la ville la plus chère de France, Paris, a vu les loyers baisser de 0,6 % sur les 8 premiers mois de l’année.

La baisse la plus importante a été enregistrée à Bordeaux avec une chute du loyer mensuel moyen de 1,8 %. Inversement, Lyon a vu ses loyers augmenter de 2,1 % sur la même période.


A découvrir