Secret. La conversation entre le pape et Macron dévoilée !!!

6 %
Le taux de positivité des tests de dépistage de la Covid-19 a dépassé
6% le 1er décembre 2021

Je voulais partager avec vous de façon exclusive un scoop que vous ne retrouverez nulle part ailleurs.

En effet, mes informateurs m’ont retransmis les minutes de la conversation entre le Saint-Père et Emmanuel Macron lorsqu’ils se sont rencontrés il y a quelques jours.

Comme vous le savez, l’épidémie repart de plus belle en Europe qui est la région du monde la plus vaccinée au monde, raison pour laquelle il faut faire encore plus de piqûre et de dose. Mais c’est ainsi. Que voulez-vous, Einstein disait déjà en son temps que la folie c’était faire toujours la même chose et espérer un résultat différent. Cela marche aussi avec la bêtise.

Macron était inquiet à l’idée de vouloir confiner les Français pendant Noël et de les priver des réunions de famille. Afin d’assurer la stabilité et éviter tout mouvement de grogne important, il fallait s’assurer de l’amabilité papale.

C’est donc autour de cela qu’ont tourné les conversations.

« Bonjour cher François ».

Bonjour Emmanuel.

« Dis-moi François, toi qui rêve de faire de l’Eglise de Rome la religion officielle du nouvel ordre mondial, il faudrait que tu me rendes un service ».

Qu’est-ce que je peux faire pour t’être agréable (oui, Macron et le pape se tutoient, cela en a choqué plus d’un mais il n’y a rien de plus normal. Entre mondialistes on se comprend parfaitement).

« Il faudrait, François, que tu rassures les fidèles catholiques de France si jamais je devais confiner tout le pays ce qui pourrirait les fêtes de Noël de tes catholiques ».

Haaa, ce n’est que ça ? Aucun problème Emmanuel. Les catholiques sont très aimables et très gentils. Je leur dirais que c’est un Noël intérieur, un Noël tel que le Christ aurait, en réalité, voulu qu’on le vive, avec humilité, en cercle restreint, un peu comme un Noël au premier temps des chrétiens où il fallait se cacher des soldats romains. Si tes catholiques sont en plus non-vaccinés et doivent vraiment se cacher, alors ils auront l’impression de vivre un vrai retour aux sources du catholicisme originel.

« Ton idée est géniale François. Je peux donc confiner tout le monde à Noël ? »

Oui, oui, Emmanuel n’hésite pas, je les ferais se tenir bien sage.

« Tu me rassures beaucoup. Merci François. Tiens passons à la remise des cadeaux devant la presse, je t’ai ramené un vieux bouquin symbolique ».

Parfait. Allons-y.

Comme vous le savez aussi, il y a une relation intime entre l’église catholique et les œufs de poules.

Vous savez, les fameux oeufs de Pâques en chocolat.

Vous allez me dire que diantre que viennent faire les œufs dans cette histoire ?

Simple mes amis.

Vous savez que j’ai des poules de cristal.

Et c’est elles qui m’informent, c’est elles qui me donnent tous ces précieux renseignements sur l’avenir, le passé ou qui me dévoilent les conversations des puissants.

Vous me direz que vous ne croyez pas à mon histoire ?

Faites comme bon vous semble. Il y en a qui croient aux cloches de Pâques, alors que des cloches nous en avons un paquet et pas qu’au Vatican, alors pourquoi ne pas croire en mes poules ?

Vous vous direz que je plaisante et que mes poules ne peuvent pas connaître les secrètes conversations entre un pape et un président.

Qui sait.

Allez savoir.

L’avenir vous dira si mes poules disent vrai, et les catholiques risquent surtout de ne pas apprécier quoi qu’en dise le pape un confinement à Noël et le pape ferait mieux de ne pas trop présager de sa « popularité » toute relative. Je dirais même de plus en plus relative.

Préparez-vous et attendez-vous à un Noël qui ne sera pas comme les autres.

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu.

Préparez-vous !


A découvrir

Charles Sannat

Charles SANNAT est diplômé de l'Ecole Supérieure du Commerce Extérieur et du Centre d'Etudes Diplomatiques et Stratégiques. Il commence sa carrière en 1997 dans le secteur des nouvelles technologies comme consultant puis Manager au sein du Groupe Altran - Pôle Technologies de l'Information-(secteur banque/assurance). Il rejoint en 2006 BNP Paribas comme chargé d'affaires et intègre la Direction de la Recherche Economique d'AuCoffre.com en 2011.

Il rédige quotidiennement Insolentiae, son nouveau blog disponible à l'adresse http://insolentiae.com

Il enseigne l'économie dans plusieurs écoles de commerce parisiennes et écrit régulièrement des articles sur l'actualité économique.