Saint-Macron, évidemment... Ah ah ah ah ah !

900000 EUROS
Emmanuel Macron aurait 900 000 euros de dettes.

Bon, je n’ai pas résisté à ce titre que vous vous devez de chanter sur l’air de la publicité, que dis-je, de la réclame d’antan que les moins de 20 ans n’ont pas pu connaître : « Saint-Macloud, évidemment !! »

En fait si, j’ai hésité parce que la dernière fois que j’ai parlé de sa sainteté Macron, je me suis retrouvé menacé par son équipe de procès… Eh oui… rien que ça.

Bon, d’abord Manu se prend pour le messie… Il a ce petit côté christique tendance « laïcard » et libéral de mœurs tout de même, qu’il ne « renie pas, sans pour autant le vouloir »…

Non, Macron, c’est génial. Il vient même de nous expliquer qu’avoir un programme c’est pas si important que ça… Si, si, je vous assure, il l’a dit. Enfin, pour être précis, avant de me retrouver avec les menottes et sur les bancs des accusés, il a dit très exactement (roulements de tambours) : « C’est une erreur de croire que le programme est au coeur d’une campagne. » Regardez, c’est écrit ici. Ahahahahahahahah, j’en rigole encore et mes zygomatiques sont en pleines crampes !

C’est vous dire que Saint-Macron, évidemment… il nous prend ostensiblement pour des nodocéphales de sans-dents ahuris au ciboulot totalement vide, mais là il se trompe très lourdement, surtout que de toute manière, il pense que les filles à l’usine, ce sont des illettrées qui ne savent pas lire. Si, si, il l’a dit aussi, vous vous en souvenez sans doute.

Saint-Macron le « transparent » !

Bon Saint-Macron, bénit-soit-son-ton-et-me-fait-pas-de-procès-tout-de-suite, nous, les blogueurs, on est un poil fauché, mais tout de même insolents jusqu’à la fin, a décidé d’être « transparent ». C’est important la transparence surtout avec l’Abbé Fillon qui fait des siennes, et notre Méluche national qui se garde bien de parler de son pognon et de son patrimoine qui pourrait ne pas faire franchement très « populaire » ni très front de gauche vu qu’on on en est au grand déballage et que pour être candidat il faut être un raté et ne pas savoir gérer ses finances personnelles. Notre Méluche pourrait payer 10 fois l’ISF que cela ne l’empêcherait pas de vouloir défendre sincèrement la veuve et l’orphelin. Nous sommes donc en absurdie, ce pays magique ou des journalistes sur-payés et bénéficiant d’abattements supplémentaires sur l’impôt sur le revenu donne ds leçon de pauvreté à la terre entière sans que personne ne les fasse taire!

Car oui, sachez-le, il faut faire pleurer pour faire peuple et c’est insupportable de démagogie et de bêtise.

Le peuple ne demande pas à être dirigé par des tocards incapables de gagner leur vie… Voyons, un peu de sérieux tout de même : diriger un pays comme la France demande évidemment un peu d’éducation, de culture, et donc il n’est pas étonnant que nos dirigeants soient même un peu plus riches que la moyenne. Il n’y a rien de scandaleux à cela, et pour tout dire, voir Saint-Macron couvert de Saint-Pognon, c’est pas mal, il n’y a aucun crime là-dedans (vous ne me ferez pas de procès, j’dis un truc sympa là… enfin, uniquement à ce moment du texte parce qu’après, ça va se gâter un poil).

Bref, qu’un candidat soit riche, ça me convient bien. Le problème n’est pas qu’il le soit, c’est comment il l’est devenu et s’il l’est devenu légalement, alors applaudissons-le… Sinon, « pendons-le » haut et court avec du goudron et des plumes… Je précise pour la police de la pensée que c’est de l’humour et du second degré… J’invite tous ceux qui voudraient en pendre haut et court (je parle d’hommes politiques) à ne pas le faire, car pour le moment, et en l’état actuel de la législation en vigueur dans notre pays, l’assassinat n’est pas encore autorisé. Enfin sauf pour le grand chef manitou du palais qui se vante de décider « d’exécutions ciblées », mais vous, vous n’avez pas le droit de faire pareil parce que lui c’est lui et vous c’est vous et que donc c’est pas pareil même si ils dégoulinent tous de l’égalité. Vous savez bien comme disait Coluche qu’il y en a qui sont plus égaux que d’autres!

Franchement, moi aussi j’aimerais avoir les mêmes potes que Saint-Macron…

Je vous passe tous les détails de la belle histoire que l’on taille tel un costard (que seuls ceux qui bossent peuvent se payer, il l’a dit aussi) autour de Saint-Macron, mais le plus savoureux est cette anecdote rapportée par le JDD et sur laquelle personne ne moufte alors que c’est tout de même juste énorme…

Endetté à hauteur de 350 000 euros et de 550 000 prêtés par un « pote » et c’est même pas moi qui le dit c’est le JDD (source tout en bas)

« Visiblement, Macron a toujours cru en son avenir. Jeune haut fonctionnaire, il s’était lourdement endetté en 2007 pour acquérir un appartement de 83 m2 à Paris. Prix : 950 000 euros, alors que son salaire annuel avoisinait 40 000 euros. Pour cela, il a obtenu un prêt de 350 000 euros au Crédit mutuel, et l’homme d’affaires Henry Hermand a avancé le solde : 550 000 euros (avec 3,5 % d’intérêts). « Le prêt a été souscrit devant notaire et entièrement remboursé », affirme l’entourage de Macron. » Bérégovoy disait aussi la même chose. Le pauvre a fini suicidé de plusieurs balles dans la tête.

Ahahahahahahah !

Ouhouhouhouhouhouh !

Hihihihihihihihi !

Esprit de Bérégovoy (il avait eu lui aussi des prêts) sort de ce corps immédiatement, viiiiite, mes amis, un prêtre exorciste pour notre Saint-Macron évidemment, ahahahahah.

Bon, trêve de balivernes, reprenons notre sérieux, sortons notre calculette.

Soit 40 000 euros de revenus par an… qui nous donnent 3 333,33 € par mois… divisés par 1/3 (vous savez, la quotité disponible pour rembourser son crédit à la banque pour que les sans-dents que nous sommes ne finissent pas à la banque de France en commission de surendettement), eh bien ça lui fait 1 111,11 € par mois max de mensualité possible !

Et pour le coup, je sais de quoi je parle, j’en ai rempli des formulaires de crédit comme banquier !!

Comme banquier oui… mais pas de chez Rothschild, c’est sans doute pour ça que certaines techniques de financement m’échappent !

Par exemple, 350 000 euros à taux 0, si on veut les rembourser à hauteur de 1 100 euros par mois, il faudra au moins… 26 ans et demi… Bon, on se fiche du demi. Le problème c’est que le taux d’emprunt était de 3,50 %… Bon, autant dire que même sur 35 ans, avec un tel taux, ce n’est pas évident d’y arriver…

Mais non seulement il semble à peine solvable à l’époque pour son crédit du Crédit Mutuel, dixit le JDD qui a du mal comprendre l’exercice de transparence, mais en plus il emprunte, tenez-vous bien… 550 000 € à un copain qui est tout de même vachement sympa… Pas n’importe quel copain, c’est l’homme d’affaires Henry Hermand qui lui a avancé 550 000 euros… Ahahahahahahah !

C’est chouette d’avoir des « bons copains ». Donc soit 350 000 + 550 000 euros = 900 000 euros.

900 000 euros divisés par 1 100 euros par mois, qui est le montant que l’on peut rembourser avec 40 000 euros de revenus par an (enfin c’est une moyenne couramment admise), le tout sans intérêt parce que quand on est Saint-Macron, on ne paye pas d’intérêt, c’est trivial… cela nous fait tout de même 818 mensualités, soit 68 ans… Et encore, je vous le dis, dans cette hypothèse, on fait un taux zéro à Saint-Macron parce qu’on sait qu’il va devenir président machin-tout-ça et qu’on ne veut pas de procès (hein).

Alors avec un taux à 2 ou 3 %, il lui faut au moins un siècle de remboursement au pépère…

Donc de deux choses l’une : soit ils nous prennent vraiment pour des tanches chez « En Marche ! », soit ils ont dû se faire mal comprendre. J’attends donc avec impatience le communiqué de presse de la voix de son maître qui va m’expliquer, menace de procès à l’appui, le « droit de réponse » que je ne manquerai pas de vous faire suivre conformément à l’usage en vigueur ahahahahahahah !

Haaa…. ma femme me glisse dans l’oreillette que Saint-Macron béni-soit-son nom, faisait déjà du financement participatif avant l’heure et qu’il est vraiment super-méga-très fort. Il a même inventé l’eau chaude, le fil à couper le beurre, l’énergie nucléaire, les fusées qui vont dans l’espace et tout le tintouin.

Comme vous être vraiment des abrutis… heu pardon, des électeurs, sachez que Macron ne vit plus qu’avec la maigre pension de Brigitte !

Je cite toujours et encore les perles du JDD. « Les Macron ont revendu l’appartement pour 980 000 euros. À présent, ils en louent un dans le 7e arrondissement et ont pour seuls revenus la retraite d’enseignante de Madame (2 150 euros par mois) et les droits d’auteur de Monsieur sur son livre Révolution, paru en novembre (les 112 000 exemplaires vendus lui rapporteraient autour de 250 000 euros). »

Ah lala lala…

Vite, lançons un « MacronThon », il a plus une thune notre Manu… Rendez-vous compte, le pauvre bougre, il ne vit que sur la maigre pension de Brigitte sa tendre épouse, un petit montant de 2 100 euros mensuel…

Je suis inquiet.

En fait, j’ai une autre question.

Dis, Manu, comment vas-tu faire pour te payer un nouveau costard ?

Ahahahahahahah…

Reprenons :

1/ Pour une présidentielle, un programme ce n’est pas utile.

2/ Je suis un peu mystique.

3/ J’ai des super potes qui me refilent 550 000 euros contre rien pour mes beaux yeux…

4/ Je ne vis plus qu’avec la petite retraite de ma femme…. en louant une studette dans le 7ème arrondissement qui est le plus pourri et le moins coûteux de la capitale comme chacun le sait.

5/ Et j’ai plein d’autres super potes qui financent ma campagne…

Franchement, là, les gars, chez « En Marche ! », va falloir quand même vous bouger un peu plus si vous voulez qu’on vous croit ahahahahah… parce que là, c’est dur, très dur… Sans même parler de ce qu’il reste du patrimoine du Monsieur après plus de 3 millions de gains. Je vous passe aussi le coup des salaires en baisse par notre Manu qui a accepté pour nous servir, nous, les manants, une modeste paye de ministre de la République à plus de 9 000 balles nets tout de même sans que nous ayons trop à le forcer, mais vous devriez tout de même le bénir pour ses capacités de sacrifice.

Prions ensemble mes frères et mes sœurs

Remercions Saint-Macron de ses sacrifices et pardonnes-nous nos péchés Saint-Macron.

Nous te sanctifions.

Nous te bénissons.

Ô Toi mon Macron…

Récitons donc notre Macron qui êtes aux vieux .

Notre Macron qui est bientôt à l’Élysée,

Que ton nom soit sanctifié,

Que ton règne vienne,

Que tes volontés soient faites,

Que tes bus roulent sur la terre comme dans le ciel.

Pardonnes-nous nos moqueries

Comme nous te pardonnerons tes menaces de procès (ou pas).

Et ne me soumets pas à la tentation de l’impertinence

Et délivre-nous de l’insolence (mais là ça va être très dur).

Amène (moi du pognon)  ahahahahahahahahahahahahaha (rire sardonique).

Cette campagne mes amis, va rester dans les annales de l’histoire de France… Je suis vraiment inquiet…

Il est déjà trop tard. Préparez-vous !

Article écrit par Charles Sannat pour Insolentiae


Charles Sannat

Charles SANNAT est diplômé de l'Ecole Supérieure du Commerce Extérieur et du Centre d'Etudes Diplomatiques et Stratégiques. Il commence sa carrière en 1997 dans le secteur des nouvelles technologies comme consultant puis Manager au sein du Groupe Altran - Pôle Technologies de l'Information-(secteur banque/assurance). Il rejoint en 2006 BNP Paribas comme chargé d'affaires et intègre la Direction de la Recherche Economique d'AuCoffre.com en 2011.

Il rédige quotidiennement Insolentiae, son nouveau blog disponible à l'adresse http://insolentiae.com

Il enseigne l'économie dans plusieurs écoles de commerce parisiennes et écrit régulièrement des articles sur l'actualité économique.