Manchester United renaît de ses cendres et Kylian Mbappé marche (presque) sur l'eau

47,2 MILLIONS
Kylian Mbappé est le 4ème joueur le plus suivi sur Instagram avec 47,2
millions d'abonnés.

Si en ce début d'année, le monde du football est plus animé que jamais pour des raisons sportives, les réseaux sociaux ne sont pas en reste, aussi bien du côté des clubs que des joueurs.Après un passage à vide depuis 2013, Manchester United réalise un véritable come-back, tant sur le plan sportif que marketing, comme en témoigne sa croissance sur TikTok. Côté joueurs, Kylian Mbappé est la véritable valeur montante du moment sur Instagram, mais reste à savoir si cette tendance peut s'inscrire sur la durée.

Dernier club de Premier League arrivé sur TikTok (fin octobre 2020), Manchester United a pourtant rapidement rattrapé son retard au point de compter désormais 1,7 millions de followers, et de se placer dans le top 10 des clubs de football les plus suivis sur la plateforme chinoise, dépassant au passage des références telles que Chelsea, Tottenham ou même Dortmund.

v

Ainsi, alors que Manchester United occupait déjà la troisième place des clubs les plus suivis au monde (juste derrière le Real Madrid ainsi que le FC Barcelone), son arrivée sur cette plateforme devrait lui permettre de continuer sa croissance, tout en présentant un triple intérêt en termes de communication.

D'une part, la possibilité de cibler un nouveau public, globalement très jeune, et potentiellement influençable ; beaucoup de « Tiktokers » n'ont probablement pas encore de club favori, peuvent encore en changer, ou même en supporter plusieurs. La probabilité de les attirer dans sa propre fanbase est donc non négligeable.

D'autre part, TikTok présente la particularité de proposer un format unique. Son système de vidéos courtes est particulièrement ludique, et suffisamment innovant pour permettre aux Red Devils de proposer une nouvelle forme de storytelling, et par extension, d'attirer encore une fois d'autres catégories de followers.

Enfin, selon Forbes, Manchester United comptait déjà plus de 253 millions de fans et followers en Chine fin 2019. L'ensemble des principaux réseaux sociaux utilisés dans le monde occidental étant bloqués dans l'empire du Milieu, intégrer la seule plateforme y étant autorisée représente une opportunité très intéressante d'asseoir encore un peu plus sa présence dans le pays le plus peuplé au monde, à plus forte raison car l'intérêt pour le football y est grandissant.

Ainsi, après plusieurs années compliquées durant lesquelles le club Mancunien parvenait difficilement à se faire une place sur le podium en Premier League, celui-ci semble véritablement être en train de renaître de ses cendres, à la fois sportivement, mais également sur le plan marketing, ce qui est, rappelons-le, une des forces des très grands clubs : le fait d'avoir une fanbase équivalente voire supérieure à celle de ses joueurs stars, ce qui est de moins en moins évident aujourd'hui.

Quand les joueurs deviennent plus grands que leurs clubs

Il n'y a pas que les clubs qui parviennent à étendre leur influence sur les réseaux sociaux, certains joueurs le font également très bien, notamment Kylian Mbappé. Agé de seulement 22 ans, l'attaquant parisien est désormais le 4 ème footballeur le plus suivi sur Instagram avec 47,2 millions d'abonnés ( source IQUII Sport ), juste derrière Neymar Jr (146,6M), Messi (184,1M), et enfin Cristiano Ronaldo (262,8M). Une performance d'autant plus remarquable quand on sait que le PSG compte « seulement » 33,3 millions d'abonnés sur ce même réseau.

D'ailleurs, bien que la hausse du nombre d'abonnés se soit faite au fil des mois, sa performance de haute volée, mardi dernier, face au FC Barcelone, l'a mis encore un peu plus en lumière sur la scène internationale, et l'attaquant français a ainsi démontré qu'il était un futur « brand player ». Néanmoins, sa contre-performance dimanche contre Monaco et l'écart avec les autres top players sur les réseaux sociaux, permettent de réaliser un double constat.

Premièrement, si sa dynamique aussi bien sur le plan sportif que sur les réseaux sociaux le classe actuellement dans la catégorie des grands, celui-ci va devoir parvenir à gagner en régularité afin de ne pas être un simple phénomène passager, et d'espérer pouvoir dépasser des joueurs tels que Neymar Jr, dont, à l'heure actuelle, il est loin d'être l'égal, aussi bien sportivement que médiatiquement parlant.

Deuxièmement, le fait est que les footballeurs en vogue tendent à devenir ambassadeurs de leur club auprès des sponsors, et non plus l'inverse. On peut notamment prendre pour exemple l'évolution du partenariat entre Nike et le PSG suite à l'arrivée de Neymar Jr, qui est passé d'approximativement 25 millions d'euros par saison à 70 millions d'euros.

Ainsi, d'un point de vue marketing, l'image est devenue au moins aussi importante, si ce n'est plus, que les performances sportives. James Rodriguez, 6ème joueur le plus populaire sur Instagram avec ses 46,6 millions de followers et ce, malgré un niveau de jeu en demi-teinte, en est le parfait exemple.

De tels résultats laissent supposer qu'à terme, le fait pour les footballeurs d'être populaires sur les réseaux sociaux pourrait devenir aussi important pour leurs clubs que pour eux même, voire même devenir un argument commercial, pour ceux qui parviendraient à financer en partie ou en totalité leur salaire à travers leurs propres sponsors.


A découvrir

Mathieu Sauvajot

Titulaire d’un Master de la Sorbonne, spécialisé dans les questions relatives à l’Amérique latine, Mathieu Sauvajot a d’abord rédigé des articles traitant de la géopolitique et de l’économie de ce continent, avant de se tourner vers le domaine du sport. Désormais, il est rédacteur auprès de Paris United ainsi que de l’Observatoire du Sport Business.