Meubles : les tendances pour 2018



Comment se porte le marché des meubles pour 2018 ?

La rentrée 2017 a été un bon cru pour le marché des meubles : +8% de chiffre d’affaires par rapport à la même période de l’an passé. Et si on cumule sur l’année, l’augmentation atteint 2,6%, confirmant l’embellie observée en 2016 versus 2015 (+2,3%). Cette tendance va-t-elle se poursuivre en 2018 ?

Une croissance qui profite à la grande distribution et aux pure players

Sans grande surprise, la majorité de la croissance a été absorbée par les poids-lourds du secteur. Leur part de marché atteint près de 51%, et leur croissance a été de 3% cette année encore. La plus forte progression a été observée par les spécialistes cuisine, avec +5,8% de chiffre d’affaires.

Mais les pure players viennent changer la donne. Avec des croissances allant de +15% à +50%, ils bousculent le marché et changent les tendances. Aujourd’hui, le meuble en ligne représente 12% du marché (toutes enseignes confondues) et pèsera bientôt 15%.

À tel point que les grands groupes de distribution se lancent à peine dans la vente en ligne et tentent de rattraper leur retard dans ce domaine. En effet, vendre en ligne des meubles est beaucoup plus difficile que des vêtements ou des livres. Le stockage coûte plus cher et le transport est plus lent. Sans parler des commandes spéciales (un modèle fabriqué sur mesure pour un client) qui s’ajoutent au circuit et le complexifient.

Dans ce domaine ultra concurrentiel, les pure players ont un coup d’avance avec les applications qui permettent de visualiser chez soi le meuble qu’on envisage d’acheter, ou bien la conception en ligne de la cuisine. De la même façon, ils performent dans le rayon des chambres pour bébé et enfants, délesté par les enseignes traditionnelles.

Alors, ces résultats vont-ils se maintenir en 2018 ?

Une corrélation entre le marché immobilier et le marché des meubles

Pour répondre à cette question, nous avons étudié le marché de l’immobilier. Il s’agit d’un fait attesté : la reprise de l’achat immobilier entraîne en regain des autres secteurs attenants, le bâtiment et le mobilier. Les nouveaux propriétaires dépensent trois fois plus que les locataires dans l’ameublement (cet article).

De prime abord, le marché immobilier connait une très belle année 2017. Ce qui explique les excellents chiffres sur le marché des meubles. Pour 2018, c’est la grande incertitude : les taux d’intérêt vont-ils augmenter ? Les réformes fiscales du nouveau gouvernement vont-elles décourager les investisseurs ? Les prix vont-ils grimper trop haut pour les classes moyennes ?

On identifie trois scénarii possibles :

- Le boom immobilier actuel continue, et avec lui le marché des meubles

- Le marché s’effondre : en cause la reprise économique aux États-Unis entraînant un réajustement de l’Euro face au Dollar, impliquant la hausse des taux et des prix

- L’équilibre : la hausse serait moins élevée avec des chiffres médians entre croissance et krach

D’après les experts, le troisième scénario s’avère le plus probable.

Vraisemblablement une croissance faible pour 2018

Pour 2018, la croissance du marché devrait osciller entre 1% et 2,5%. L’occasion pour les pure-players de tirer leur épingle du jeu. Des sites comme Meubles.fr jouent à fond la carte de la profusion de références à des prix abordables.

L’enseigne soigne son catalogue avec des produits au design tendance en les rendant accessibles.

Les soldes de début d’année pour tirer les ventes

Traditionnellement dans ce secteur, les soldes meubles de janvier constituent la locomotive de l’année. Les clients sont en effet plus propices à repenser leur intérieur et leur décoration en hiver.

De même, diverses manifestations et promotions tout au long de l’année boostent les ventes : black Friday, rentrée scolaire, printemps (= bricolage) etc.

Conclusion

Le marché des meubles pour 2018 s’annonce un peu plus mitigé que l’exercice 2017, eu égard à l’incertitude économique de l’immobilier. Cependant, les grands groupes sauront résister à la pression, de même que les pure players toujours à la pointe de l’innovation.


A découvrir