La Manif Pour Tous entame sa "Longue Marche"

La "marche des veilleurs" s'est lancée dans une croisade de 500 Km
liant Rochefort à Nantes, puis dans la région parisienne où ils
arriveront le 28 Août.

La Manif pour Tous avec les veilleurs entame sa "Longue Marche" pour alerter les Français de la mort programmée de la Famille, dernier bastion de notre civilisation. Avec en page de couverture "Au secours, ils reviennent !", les journalistes de Libé sont les derniers à ignorer que le  mouvement pacifique n'a cessé de croître en nombre et en détermination malgré - grâce à ? - la répression policière qu'il subit quotidiennement.

Carte de LaMarche des Veilleurs
La famille va-t-elle disparaître ?
C'est le thème de la conférence en mai 2011 d'Henri Leridon, directeur de recherche émérite à l'Institut National d'Etudes Démographiques (INED).

La famille ciblée par les bobos soixante-huitards
Il rappelait que déjà en 1971 David Cooper, psychiatre britannique, annonçait "la mort de la famille" qu'il souhaitait, considérant que celle-ci symbolisait le modèle social capitaliste et la "culture chrétienne castratrice" et à ce titre, était une source d'aliénation.
Nos bobos soixante-huitards n'ont rien inventé et perpétuent aujourd'hui cette idéologie post-marxiste : de l'aveu de Taubira, c'est un "changement de civilisation" qui est visé à travers le mariage gay. La sénatrice PS M.Meunier proche de JM. Ayrault ajoutait "Ce qui pose problème, c'est cette famille idéalisée, hétéro-patriarcale-blanche de préférence de plus en plus éloignée des réalités. La loi doit s'adapter."
La gauche en général, (Mitterrand avec l'école privée ou Hollande avec sa politique sociétale) n'a de cesse de vouloir casser la famille, cette école d'épanouissement et d'émancipation, l'objectif étant de lui substituer un État providence et omnipotent. Démolir la politique familiale mise en œuvre par la droite, décerveler les élèves, manipuler les citoyens, soumettre définitivement leurs caprices au bon vouloir du prince, voilà la façon de provoquer un syndrome de Stockholm, la nation prise en otage se prenant de sympathie pour ses tyrans.

"On a affirmé la primauté de l'individu sur l'institution familiale"
La famille comme "réseau" au sens large reste stable. "C'est le noyau, le cocon familial qui a été fortement ébranlé par les évolutions sociologiques et juridiques ces dernières décennies : En ré-équilibrant les statuts des hommes et femmes au sein du mariage, en facilitant le divorce, en gommant les inégalités de traitement entre les enfants nés hors mariage et dans le mariage, en proposant le PACS, cette forme d'union plus souple que le mariage, en facilitant l'accès à la contraception et à l'avortement ... on a affirmé la primauté de l'individu sur l'institution familiale" observe Henri Leridon.
Évidemment il y avait des mutations à opérer, pour les femmes surtout. Elles ont été mises en œuvre dès les années soixante. Encore eut-il-fallu les accompagner de solides valeurs repères comme le respect, le sens de la responsabilité, l'effort et la fidélité de l'engagement, une forme d'altruisme, la résistance dans l'épreuve...toutes choses que nos aïeux ont essayé de nous transmettre et que le "progrès" a noyé dans le "tout, tout de suite." Il semble que seules les religions aient su préserver la morale au sein de familles françaises, celle qui se manifeste aujourd'hui sous la répression étatique.

"la famille reste l'élément majeur de la sociabilité ordinaire"
Notre éminent spécialiste indiquait que "les enquêtes sociologiques et socio-démographiques montrent clairement que la famille apparait encore comme une valeur refuge, le dernier recours en cas de coup dur par exemple , comme un élément majeur de la sociabilité ordinaire." Quant à l'institution du mariage, elle scelle l'aspiration à former un couple stable et à avoir des enfants.
L'enfant est considéré comme une réussite du couple et en même temps le cimente. Il occupe la place centrale dans le couple. Or sa place est mise en cause par le développement de nouvelles formes de procréation qui introduisent un tiers dans la reproduction.

Scénario catastrophe : de l'enfant au clone
Avec ces nouvelles techniques, il n'est plus nécessaire d'être engagé dans une relation hétérosexuelle pour procréer. On aboutit à la filiation unique : l'enfant étant d'une seule personne grâce à la PMA et à la GPA.
En 2011 Henri Leridon se voulait rassurant mais lucide sur les avancées technologiques exemptes d'éthique "C'est un schéma de science fiction bien sûr, mais dont on se rapproche à petit pas". Il en détaillait les conséquences radicales :
- la possibilité de se passer totalement du sexe opposé pour se reproduire poserait du coup la notion même de sexe !
- le narcissisme risque d'amener le clonage reproductif : obtenir un embryon à partir d'un seul individu. On crée un personnage qui n'a que le patrimoine génétique de la personne, origine de la cellule souche.
- la relation sexuelle totalement déconnectée de la reproduction devra être complètement repensée et cela renverra aussi à la notion de couple.

"C'est de l'évolution du couple que dépendra l'évolution de la famille dans les décennies à venir."
Pour Henry Leridon, si les hommes et les femmes continuent de privilégier ce mode de vie en l'associant éventuellement à un projet parental commun, la famille gardera plus ou moins sa forme actuelle. Autrement, c'est le scénario individualiste qui pourrait progressivement s'imposer.
Autant dire qu'avec l'avènement des socialistes, leur mariage gay, leur théorie du genre, la GPA et la PMA qui s'annoncent, la "science fiction" évoquée par Monsieur Leridon qui devait nous alarmer il y a seulement deux ans est devenue réalité. L'égoïsme, le narcissisme et le paraître ont pris le pouvoir.

Voilà pourquoi, on ne lâche rien !
De plus en plus de nos concitoyens ont pris enfin conscience de la menace que représente l'idéologie socialiste et ses dérives mortifères. Mais après les grandes manifestations populaires contre le mariage gay, il ne reste qu'une poche de résistance active qu'il faut entretenir coûte que coûte : les veilleurs, les veilleurs debout, et tous les blogs d'irréductibles enfants de France. Le plus tôt possible , nous voulons sauver notre civilisation et reconstruire l'avenir !

©Calculette pour revolte.exprimetoi.com