Mariage Gay : un loupé anticonstitutionnel à censurer d'urgence

Le Conseil Constitutionnel devrait rendre son avis le 16 mai sur la
loi instaurant le mariage pour tous. Les paris vont bon train, la
censure partielle sur des points de détails techniques de
compatibilité de la loi avec des conventions et principes
constitutionnels tenant la corde, imposant des modifications de détail
à la loi pour pouvoir être promulguée, et donc un retour devant le
Parlement.