De l'amphore au conteneur au Musée de la Marine, l'exposition sur la mondialisation

440 MILLIONS
Tous les ans quelques 440 millions de conteneurs sont transportés
dans le monde.

Le Musée de la Marine à Paris présente jusqu'au 28 juin une remarquable exposition : "De l'amphore au conteneur", qui nous parle du transport maritime, mais qui nous offre aussi une passionnante histoire de la mondialisation des échanges, de l'Empire romain jusqu'à nos jours.


Occupant tous les espaces d'exposition du sous-sol, soit 1000 m2, l'exposition présente 2000 ans de transport maritime, dans un parcours riche et didactique. On se rend compte que la "mondialisation" existait déjà lors de l'Antiquité : Rome comptait un million d'habitants et ils consommaient des produits venant des confins de l'Empire, du monde méditerranéen mais aussi de la Chine (la soie), le tout transporté dans des amphores ou en vrac.

On passe ensuite au Moyen-âge qui voit se développer les grandes routes commerciales, comme la ligue hanséatique qui réunit dans un commerce fructueux toute l'Europe du Nord. Quelques siècles plus tard les grands voiliers accompagnent le développement des colonies et l'introduction de nouveaux produits en Europe comme le thé, le café ou le chocolat. Ces denrées tropicales, rares et chères au début, se démocratisent ; c'est à cette époque qu'apparaissent les premiers cafés, mettant ce breuvage à la disposition de tous.

Le progrès technique issu de la Révolution industrielle donne un coup de fouet au transport maritime, la vapeur permet de se libérer des caprices du vent, de nouveaux produits comme le charbon ou le caoutchouc sont transportés, puis le moteur à explosion augmente encore la vitesse et les volumes transportés.

Notre époque contemporaine voit une invention déterminante, aux Etats-Unis en 1956 : le conteneur. De taille standardisée, il permet de passer directement du cargo au camion et fait gagner un temps considérable. Cette boite rectangulaire est devenue l'incarnation de la mondialisation, d'un de ses symboles les plus évidents. 440 millions de conteneurs sont transportés chaque année dont un tiers environ par voie maritime ; les plus gros porte-conteneurs peuvent en emporter 16.000 et mesurent près de 400 mètres de long.

L'exposition se termine sur les câbliers, ces bateaux qui déposent au fond des océans les fibres optiques permettant à Internet et aux chaînes de télévision de circuler sur toute la planète. Eh oui, Internet fonctionne grâce au transport maritime ! Un passionnant cours d'économie par l'exemple.


A découvrir

Philippe Herlin

Philippe Herlin est économiste, Docteur en économie du Conservatoire National des Arts et Métiers, il a publié plusieurs ouvrages chez Eyrolles et rédige des chroniques hebdomadaires pour Goldbroker.

Il écrit tous les vendredis un article sur l'art et la culture vus à travers l'économie, et intervient ponctuellement sur d'autres sujets.

Son site : philippeherlin.com.