Envolons-nous pour Mars ! La tête dans les étoiles

21 MILLIARDS $
SpaceX est valorisée 21 milliards de dollars.

Je ne sais pas vous mais moi, l’espace, cela m’a toujours fait rêver. Complètement fasciné. Enfant déjà on me disait de ne pas avoir la tête dans la lune, dans les étoiles ou dans les nuages…

C’est immense, infini, et nous sommes à l’aube de l’époque où peut-être l’homme sera capable de quitter pour de bon sa bien petite planète.

Certes, certains diront que nous irons polluer Mars, ou d’autres exoplanète – peut-être ou peut-être pas. Nous verrons bien, mais rêvons un peu.

Lorsque je contemple la France, mon pays, et ses habitants, lorsque je lis le courrier de mes lecteurs, les commentaires et les courriels que je reçois, je ne vois plus depuis bien longtemps de rêves mais de la lassitude, de la résignation.

Je vois du défaitisme. Lorsque je dis cela, je n’émets pas la moindre critique, ni le moindre jugement de valeur. Notre pays se dégrade, nos conditions de vie également, alors il y a effectivement largement de quoi ne pas avoir « le moral ».

La fusée pour Mars d’Elon Musk sera prête en 2019

Eh oui, la fusée martienne prête en 2019… Il y aura, de vous à moi, sans doute quelques menus retards, mais vous voyez l’idée : 2019, c’est demain, et comme le dit la suite de cet article nettement moins enthousiasmant, « et ses passagers devront être disposés à mourir ».

Pourtant, vous savez quoi ? Nous trouverons pléthore de volontaires, prêts à être les pionniers d’une aventure historique, d’être les découvreurs d’un nouveau monde, prêts au sacrifice pour une forme de transcendance, parce que ce besoin inné est profondément ancré dans la nature humaine.

Ce qui fait notre malheur collectif, c’est aussi que nous avons voulu tuer la nation dans le sens de pays, nous avons voulu tuer Dieu dans le sens de transcendance, nous avons créé les conditions propices à la détresse humaine.

Alors dans un monde vide de sens, il est évident qu’une telle aventure saura susciter de bien nombreuses vocations, et c’est somme toute rassurant.

« Elon Musk, le fantasque milliardaire américain, PDG du constructeur automobile Tesla et de l’entreprise spatiale SpaceX, a fait son show la nuit dernière au SXSW, le grand festival consacré aux nouvelles technologies qui se déroule actuellement à Austin, aux États-Unis.

Alors qu’il participait à une séance de questions/réponses pour laquelle des centaines de visiteurs avaient fait le pied de grue pendant des heures, il a fait une annonce choc. Le fondateur de SpaceX assure en effet que son vaisseau spatial destiné à se rendre sur Mars sera prêt pour des vols tests qui pourraient avoir lieu dès le premier trimestre 2019.

Elon Musk rêve depuis longtemps d’installer une colonie humaine sur la planète rouge. La construction de cette base extra-planétaire pourrait permettre d’assurer la survie du genre humain et favoriser ainsi sa régénération sur Terre en cas de Troisième Guerre mondiale, a-t-il expliqué le plus sérieusement du monde. »

« La vie sera plus dure sur Mars ou sur la Lune que sur la Terre. La vie sur Mars ne sera pas une échappatoire pour les riches. Pour les premiers, ce sera très dangereux, et il y aura une forte probabilité qu’ils meurent”, a rappelé Elon Musk. »

Voilà pour la partie rêve !

Mais comment diable Elon Musk peut-il financer et réussir ce que la Nasa ne sait pas faire…

Comme vous le savez, même quand je rêve, mon esprit chafouin et pragmatique n’est jamais très loin.

Et… je me demande toujours d’où vient l’argent et où va l’argent…

D’où vient l’argent d’Elon Musk car SpaceX c’est tout de même 8 000 salariés, et pas uniquement des bac -12 si vous voyez ce que je veux dire !!! Bon, début de réponse : il y a 4,2 milliards de dollars de la Nasa et 2,6 milliards payés par Boeing…

SpaceX est valorisée 21 milliards de dollars et Google par exemple était entré au capital de la société en 2015, une société qui met certes une voiture Tesla en orbite, mais qui ne gagne pas d’argent.

D’ailleurs, Tesla non plus ne gagne pas d’argent et les pertes sont mêmes assez lourdes, comme vous pourrez le vérifier dans cet article des Échos qui indique que Tesla souffre beaucoup !

Alors, comme à chaque fois, quand on regarde certains chiffres, on se dit que cela ne colle pas, et comme dirait Anne Roumanoff dans son radio bistrot… « On ne nous dit pô tout » !!

Sur ces considérations purement terre à terre, je vous laisse, je sors mon télescope, et m’en vais de ce pas montrer les étoiles et les anneaux de Saturne à mes enfants.

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu. Préparez-vous !

Article écrit par Charles Sannat pour Insolentiae


A découvrir

Charles Sannat

Charles SANNAT est diplômé de l'Ecole Supérieure du Commerce Extérieur et du Centre d'Etudes Diplomatiques et Stratégiques. Il commence sa carrière en 1997 dans le secteur des nouvelles technologies comme consultant puis Manager au sein du Groupe Altran - Pôle Technologies de l'Information-(secteur banque/assurance). Il rejoint en 2006 BNP Paribas comme chargé d'affaires et intègre la Direction de la Recherche Economique d'AuCoffre.com en 2011.

Il rédige quotidiennement Insolentiae, son nouveau blog disponible à l'adresse http://insolentiae.com

Il enseigne l'économie dans plusieurs écoles de commerce parisiennes et écrit régulièrement des articles sur l'actualité économique.