Des élus veulent taxer les croisiéristes en visite à Marseille

1,5 million
Marseille accueille chaque année 1,5 million de croisiéristes.

La cité phocéenne pourrait bientôt devenir assez « select ». Des élus marseillais veulent en effet infliger une taxe au million et demi de croisiéristes qui visitent la ville chaque année.

Plus d'un million et demi de croisiéristes en vadrouille à Marseille

Avec plus d’un million et demi de croisiéristes en visite chaque année, Marseille est un port très prisé des paquebots du monde entier, croisant en mer Méditerranée. Une possible manne financière qui n’a pas échappé à plusieurs élus marseillais. L’opposition socialiste marseillaise a en effet propos » de faire payer une taxe de séjour à ces touristes en particulier.

Un amendement a été rédigé dans ce sens, et doit faire l’objet d’un examen particulier, lundi 25 juin. Son auteur est Benoît Payan, le président du groupe socialiste au conseil municipal de la cité phocéenne. Dans un communiqué, cet élu a affirmé que les multinationales de la croisière pouvaient utiliser les infrastructures et autres services municipaux sans aucune contrepartie financière.

 

Une mesure de justice fiscale pour les élus socialistes de Marseille

Une utilisation à sens unique qui n’est pas du goût des élus socialistes, qui souhaitent pouvoir obtenir un retour sur investissement avec tous ces touristes en vadrouille. Les élus pointent également du doigt le fait que Marseille détient le record de la taxe d’habitation en France. Un impôt dont les Marseillais s’acquittent, et qui a visiblement inspiré les socialistes de la cité phocéenne.

En suivant cette logique, ils veulent donc mettre en place une sorte de taxe de séjour pour ces croisiéristes, qui en étaient jusque là exemptés, à la différence des touristes classiques réservant des chambres dans les différents hôtels de la cité phocéenne. Une forme de justice fiscale vis-à-vis des Marseillais, expliquent les élus, et un moyen de générer des recettes destinées à lutter contre la pollution des gros paquebots de croisière.


A découvrir

Jean-Baptiste Le Roux

Jean-Baptiste Le Roux est journaliste. Il travaille également pour RCF où il est en charge de l'actualité sur web. Il a travaillé pour Perspective Entrepreneurs, Jalons, Causeur et Valeurs Actuelles avec Basile de Koch avant de rejoindre Economie Matin, à sa création, en mai 2012. Il est diplômé de l'Institut européen de journalisme et ancien membre de l'Association des Journalistes de Défense.