McDonald's : pas les mêmes prix dans tous les restaurants ?

27,44 MILLIARDS $
Le chiffre d'affaires de McDonald's a été de 27,44 milliards de
dollars en 2015.

Lorsqu’on se rend dans un restaurant de la chaîne McDonald’s, en théorie, on imagine payer toujours le même prix pour les mêmes produits. Il n’y aurait aucune raison pour que le McDo de Lille, par exemple, fasse payer le BigMac plus cher que celui de Paris (et vice-versa). Mais selon la CGT, c’est bien le cas. En France comme ailleurs en Europe d’ailleurs. Et ce serait la faute du siège.

Une hausse des prix qui vient… du siège ?

McDonald’s fonctionne comme suit : certains restaurants sont créés et gérés par l’entreprise américaine elle-même tandis que d’autres sont ouverts en franchise par des entrepreneurs privés. Ces derniers, comme dans toute franchise, donnent une partie des revenus à la maison-mère qui, en échange, leur fourni la marque, le matériel et le contact des fournisseurs.

Il semblerait, selon la plainte déposée auprès de l’Autorité de la Concurrence par l’association pour l’Information et la Défense des Consommateurs Salariés de la CGT, que les restaurants franchisés pratiqueraient des prix plus élevés que les restaurants ouverts par l’entreprise elle-même. Et pour ceux qui argueraient que c’est pour compenser l’argent que les franchisés doivent rendre au siège auraient raison… sauf que ce ne sont pas les franchisés qui le décident.

McDonald’s nie les accusations

Selon la CGT, ce ne sont pas les franchisés qui choisissent d’augmenter les prix mais le siège, soit la maison-mère, qui leur impose d’afficher des prix plus élevés. Ainsi, les restaurants ouverts par le siège se retrouvent être moins chers que ceux des franchisés et attirent plus de clients. 65 % des restaurants de la chaîne américaine en France auraient, ainsi, des prix plus élevés.

Une pratique anticoncurrentielle pour laquelle l’Autorité de la Concurrence a été saisie et qui, selon d’autres associations en Europe, notamment en Italie et en Allemagne, serait également courante dans d’autres pays.

De son côté, McDonlad’s France a immédiatement réagi : elle dément toute manipulation des prix forcée de sa part. Elle estime que si les franchisés augmentent les prix c’est un choix du gérant du magasin qui a, comme partout, le droit de pratiquer les prix qu’il veut, McDonald’s ne donnant qu’un « prix maximum conseillé ».


A découvrir