Seul un Français sur dix achète des médicaments sur Internet

  • Seulement 13 % des Français achètent leurs médicaments en ligne.
Crédit Photo : Shutterstock

Seulement 13 % des Français achètent leurs médicaments en ligne.

C'est encore très peu au regard des possibilités qu'offre la toile en matière d'achat en ligne, mais ce chiffre rassurera certainement les pharmaciens qui craignent que ne se vident leurs officines. Evidemment, les médicaments vendus en ligne le sont sans ordonnance, ce qui freine de nombreux consommateurs, d'après un sondage Ifop publié mercredi 9 avril.

 

Les pharmaciens tâtent le terrain…

97 % des Français ont recours à l'automédication

A l'occasion du lancement d'un réseau de vente de médicaments en ligne, Pharmarket.com, ce dernier a commandé à l'Ifop une étude sur les modes de consommations des Français, en ce qui concerne les médicaments. Ainsi, d'après les résultats de cette étude, environ 97 % des Français auraient recours à l'automédication pour eux-même, 23 % pour les moins de 15 ans et 27 % pour les plus de 15 ans.

Les achats de médicaments en ligne peinent à convaincre

Des résultats à opposer aux 13 % des Français qui achètent leurs médicaments, vendus sans ordonnance évidemment, sur Internet. Un an après la loi de janvier 2013 qui autorise la vente de substances médicamenteuses sur la toile, ce sont les catégories socioprofessionnelles supérieures qui en profitent le plus (18 %), les Parisiens (17 %) et les familles avec enfant (17 %).

A quand la vente sur Internet de médicaments sur ordonnance ?

Reste que 35 % des sondés souhaiteraient pouvoir également se procurer via Internet des médicaments vendus uniquement sur ordonnance. Un frein qui empêche certainement la vente de médicaments sur le net. De plus, 34 % des personnes interrogées par l'Ifop souhaiteraient que la commande sur Internet se fasse par leur médecin. Actuellement, la vente de médicaments sur ordonnance, via Internet, se fait au Royaume-Uni, au Portugal, en Allemagne, au Danemark et en Suède. 

Vous avez aimé cet article ?Inscrivez-vous à notre newsletter

ON EN PARLE SUR LES RESEAUX SOCIAUXBUZZ