Quelles mesures pour anticiper les licenciements ?

20 %
Pour éviter les licenciements, l'État propose de réduire le temps de
travail de tout le monde de 20%.

J’ai fait l’effort de démarrer la semaine par une relative bonne nouvelle. Conscient que de nombreuses entreprises en difficulté vont devoir licencier dans les prochaines semaines ou prochains mois, le gouvernement envisage de mettre en place un dispositif spécial pour les éviter.

Un temps de travail réduit

Puisque beaucoup d’entreprises font face à une baisse d’activité qui risque de durer, plutôt que de supprimer par, exemple, 20% des postes, l’État propose de réduire le temps de travail de tout le monde de 20%. Mais pour que cela ne se traduise pas en perte de revenus difficile à supporter pour tout le monde, l’État envisage de compenser une partie de cette réduction de salaire.

S’agira-t-il d’une réduction de charges profitant à l’entreprise, lui permettant de maintenir le salaire ? Ou bien d’une prime d’activité spéciale versée directement aux salariés concernés ? La réflexion est en cours, il faudra attendre la fin du mois de juin pour qu’elle soit proposée aux entreprises.

Anticiper les licenciements

Le but est évidemment de devancer une vague massive de licenciements. Dans une interview, la ministre du Travail, Muriel Pénicaud, parle même d’un tsunami à venir.

Maintenant, pour finir sur une note positive, sachez que l’économie française repart un peu plus vite qu’attendu. Avec un peu de chance, et surtout toutes les mesures d’aides prévues ou à venir pour les entreprises, le tsunami sera peut-être endigué à la rentrée...


A découvrir

Jean-Baptiste Giraud

Jean-Baptiste Giraud est le fondateur et directeur de la rédaction d'Economie Matin. Il est également intervieweur économique sur RTL dans RTL Grand Soir (en semaine, 22h17) depuis 2016.

Jean-Baptiste Giraud a commencé sa carrière comme journaliste reporter à Radio France, puis a passé neuf ans à BFM comme reporter, matinalier, chroniqueur et intervieweur. En parallèle, il était également journaliste pour TF1, où il réalisait des reportages et des programmes courts diffusés en prime-time. 

En 2004, il fonde Economie Matin, qui devient le premier hebdomadaire économique français. Celui-ci atteint une diffusion de 600.000 exemplaires (OJD) en juin 2006. Un fonds economique espagnol prendra le contrôle de l'hebdomadaire en 2007.

Après avoir créé dans la foulée plusieurs entreprises (Versailles Events, Versailles+Les Editions Digitales), Jean-Baptiste Giraud a participé en 2010/2011 au lancement du pure player Atlantico, dont il est resté rédacteur en chef pendant un an.

En 2012, soliicité par un investisseur pour créer un pure-player économique,  il décide de relancer EconomieMatin sur Internet  avec les investisseurs historiques du premier tour de Economie Matin, version papier. 

Il a également été éditorialiste économique sur SUD RADIO de 2016 à 2018.

 

Jean-Baptiste Giraud est également l'auteur de nombreux ouvrages, dont notamment "Combien ça coute, combien ça rapporte" (Eyrolles), "Les grands esprits ont toujours tort", "Pourquoi les rayures ont-elles des zèbres", "Pourquoi les bois ont-ils des cerfs", "Histoires bêtes" (Editions du Moment) ainsi que "le Guide des bécébranchés" (L'Archipel).