Metalu Plast, n°1 français des équipements sportifs, ne cache pas ses ambitions à l'international

2018
Metalu Plast est sélectionnée en 2018 comme fournisseur de la Coupe du
monde de foot en Russie

Installée à Soliers et Potigny près de Caen, l’entreprise normande Metalu Plast est le fleuron français des fabricants d’équipements sportifs. Première de sa catégorie à avoir obtenu le Label Origine France Garantie, elle se déploie aujourd’hui à l’international.

Ce matin, calé dans son emploi du temps entre les maths et l’anglais, votre enfant a « sport ». Sur le terrain de basket du collège de la ville, il va marquer quelques paniers. Il ne le sait pas, vous ne le savez pas, mais tout, autour de lui, est certainement estampillé « Metalu Plast ». Pour les collectivités locales françaises et les associations clientes de cette PME du Calvados, la marque est synonyme de sécurité, de matériel de qualité et de respect de l’environnement. Retour sur l’histoire de Metalu Plast qui a tout d’une success story.

1980 : la création dans les faubourgs de Caen

Nous sommes en 1980, Metalu Plast commence son aventure. En France, les amateurs de football n’ont plus vibré depuis l’épopée des Verts quatre ans plus tôt, mais s’apprêtent à s’enflammer pour la génération Platini-Giresse-Tigana. Dans les écoles françaises, tous les enfants découvrent aussi des terrains de football, de basket et de handball. Dans son coin de Normandie, Metalu Plast développe alors son cœur de métier : les clôtures sportives, les poteaux et les filets, en intérieur comme en extérieur.

Installée près de Caen, l’entreprise n’a cessé de croître durant ces quatre décennies. Avec le temps, elle a agrémenté son catalogue d’équipements standardisés ou sur-mesure, pour une multitude de sports : football bien évidemment, mais aussi badminton, basket-ball, tennis, rugby, volley-ball, hockey, golf, tous les sports de plage… Elle propose également la conception et la réalisation de grands ensembles, de tout système de clôtures sportives, de terrains multisports pour les sports de rue, et des aménagements intérieurs de grands stades.

2008 : le nouveau souffle

Voici un peu plus de dix ans maintenant que l’entreprise a connu son second souffle, avec l’arrivée à sa tête de Jean-Claude Behr, appuyé par des partenaires financiers solides et par l’ancien propriétaire. La transition s’est donc faite en douceur, poursuivant la politique de la maison, insistant sur la qualité des matériaux utilisés, sur la pérennité des produits de la marque et sur l’éventail desdits produits, allant du scolaire aux championnats du monde. En 2013, le PDG se félicite dans une interview à Ouest-France de sa politique d’innovation autour des points forts de l’entreprise (son travail de l’acier et de l’aluminium), plaisantant même : « Nous cherchons toujours à innover pour renforcer nos équipements, comme les buts de handball. Sinon les tirs de Nicolas Karabatic risquent de les emporter », s’amuse alors M. Behr.

Aujourd’hui, elle emploie 75 personnes, dont de nombreux techniciens qualifiés au sein de son bureau d’étude. Ses ateliers sont répartis sur deux sites de production installés à Soliers et Potigny, sur 11000m2, auxquels s’ajoutent 3000m3 d’entrepôts de produits finis. L’étendue de son savoir-faire lui ont permis d’être la première entreprise de son secteur à décrocher le Label Origine France Garantie. Présentée officiellement en 2011, cette certification Afnor a pour objectif « d’une part, de donner aux consommateurs une information claire sur l’origine d’un produit, et d’autre part de permettre aux entreprises qui font cette démarche de certification, de valoriser leur production ». C’est exactement ce qu’a accompli Metalu Plast ces dernières années. L’entreprise réunit les trois conditions essentielles pour l’obtention du label : le site de production est en France, 50% au moins du prix de revient sont réalisés en France, tandis que « tout est mis en œuvre pour que l’entreprise crée elle-même ses moyens de production afin de favoriser son autonomie », comme le souligne l’équipe de Metalu Plast. Acteur industriel et fidèle à son terroir, le leader français joue clairement la fibre tricolore. Et cela paye : en 2017, l’entreprise affiche un chiffre d’affaires de 14 millions d’euros.

2018 :  direction la Coupe du monde de foot en Russie !

Au moment de s’assoir sur le banc au début du match contre le Pérou le 21 juin 2018 à Ekaterinburg, l’entraîneur français Didier Deschamps et les remplaçants ne le savaient peut-être pas eux aussi, mais tout le banc de touche de l’équipe de France était signé… Metalu Plast. L’année précédente, l’entreprise française répond à des appels d’offre lancés par le ministère des Sports russe, pour l’installation d’abris de touche dans les stades de cette Coupe du monde de football, si chère à Vladimir Poutine. Au bout de quatre mois de négociations, la bonne nouvelle tombe le soir de Noël : Metalu Plast remporte les six stades construits ou rénovés pour la Coupe du monde de football, soit trente abris de touche. « Les Russes m’ont appelé le 24 décembre pour me dire que l’on avait gagné l’appel d’offres », se souvient Guillaume Deguerry, Associé de Jean Claude Behr et directeur international de l’entreprise du Calvados.

En seulement trois mois, l’équipe normande produit des abris suivant toutes les nouvelles spécifications de la FIFA. En mars et avril, les abris partent pour Ekaterinburg, mais aussi pour Nijni Novgorod, Rostov, Samara, Saransk et Volgograd. « Ce qui est rassurant pour l’ensemble de l’entreprise, poursuit Thibault Viguerie, directeur technique et responsable du bureau d’études de la société, c’est d’avoir pu répondre dans les délais à la commande russe, en ayant modifié le produit standard plusieurs fois, de la conception à la fabrication, avec un personnel mobilisé de bout en bout. » C’est sûr, les Français marquent des points.

2020 et au-delà : priorité au développement à l’international

La Coupe du monde aura été une formidable carte de visite pour l’entreprise normande, en quête de marchés extérieurs. Son patron n’a d’ailleurs qu’un seul leitmotiv : « développer l’export », comme il le répète sans cesse. Ces six dernières années, l’entreprise a d’ailleurs réalisé un bond de ses exportations qui représentent aujourd’hui 15% de son CA. Au début de la décennie, Metalu Plast part de zéro, tous ses clients étant français. « Nous étions en plein crise de 2008, rappelle Jean-Claude Behr. Les collectivités, frappées par des réductions budgétaires, n’investissaient plus. Une période vraiment difficile pour nous ». Depuis, l’équipe a trouvé sa place à l’international au travers d’un réseau de distributeurs, malgré une concurrence européenne et asiatique prononcée, grâce à la qualité de ses produits assurant une exploitation sereine aux gestionnaires des installations sportives. Metaluplast est aujourd’hui présente dans 29 pays sur 4 continents, avec un focus particulier sur l’Afrique. En attendant de voir encore plus loin…


A découvrir