Michael Jordan et ses baskets adjugées plus de 100 000 dollars

En mai 2012, la maison de Michael Jordan était en vente pour 29
millions de dollars Flickr/iccsports

Il y a les fans, il y a aussi les ultra-fans. Et ces derniers sont capable des plus grandes folies. C'est d'ailleurs ce qu'il s'est passé lors d'une vente aux enchères où une paire de baskets portées et signées par Michael Jordan lors d'un match de la finale NBA de 1997 a été vendue aux enchères. L'acquéreur, un vrai fan donc, a déboursé plus de 104 765 dollars (76 000 euros) pour la paire de baskets de son idole. La maison d'enchères Grey Flannel Auctions a déclaré que l'acheteur, anonyme, avait remporté la mise après un âpre combat par téléphone et internet.

Des chaussures, une histoire

Le numéro 23 des Chicago Bulls portait ces chaussures rouge et noir lors du cinquième match de la finale contre les Utah Jazz, le 11 juin 1997, surnommé le "match de la grippe" ("flu game") parce qu'il jouait diminué par le virus. La victoire 90-88 des Bulls, grâce à 38 points d'un Jordan pourtant affaibli, avait permis à la franchise de Chicago de prendre l'avantage 3-2 avant de remporter le titre à l'issue du match suivant. A la fin du match, Michael Jordan avait donné ces baskets à Preston Truman, à l'époque ramasseur de balles des Jazz, et celui-ci les a conservées pendant seize ans dans un coffre à la banque.

Info plus : le précédent record (31 070 dollars) pour des chaussures de sport avait été inscrit en novembre avec une paire ayant appartenu à ... Michael Jordan.


A découvrir

Tugdual de Dieuleveult

Journaliste pour RMC.fr, Tugdual de Dieuleveult a demarré sa carrière à la télévision en réalisant un documentaire pour Canal+/Lundi Investigation (Dieuleveult : enquête sur un mystère). Il s'investit dans l'ONG Solidarité Internationale et part au Darfour en 2008 pour la Journée Mondiale de l'Eau. En 2010, il rejoint l'équipage de La Boudeuse en Amazonie et participe à l'élaboration de deux documentaires diffusés sur France 5. Il se spécialise ensuite sur le web et collabore avec plusieurs rédactions dont Europe 1, Atlantico, Oh My Food et RMC depuis 2012. Il a intégré Economie Matin dès sa création.