Microsoft veut racheter TikTok (pour le sauver de l'interdiction)

3 MILLIARDS $
En 2019, ByteDance aurait engrangé 3 milliards de dollars de gains.

Satya Nadella, PDG de Microsoft, est-il un fan de TikTok ou voit-il là une opportunité de lancer le géant de Redmond sur un domaine duquel il est absent, les réseaux sociaux ? En tout cas, le groupe confirme son intention de tenter de racheter TikTok, le phénomène de cette dernière année, et surtout du confinement.

TikTok risque d’être banni des États-Unis

Depuis la fin du mois de juillet 2020, à plusieurs reprises, Donald Trump, président des États-Unis, a attaqué le réseau social de mini-vidéos TikTok. Il l’accuse de voler des données et informations personnelles pour le compte de la Chine, une accusation qu’il n’est pas le seul à faire : l’Inde a banni TikTok de son territoire, à la fois pour ces raisons et dans le cadre d’un regain de tensions diplomatiques entre les deux pays les plus peuplés du monde.

Donald Trump a même annoncé, finalement sans que ça ne soit suivi d’effet, un bannissement pur et simple de TikTok du territoire américain. Aucun décret n’a, au 3 août 2020, été pris pour ce faire, mais la survie du réseau social chinois sur le territoire américain est on ne peut plus précaire.

C’est dans ce contexte que Microsoft semble avoir décidé de prendre l’affaire en main avec une option qui mettrait tout simplement tout le monde d’accord.

Nadella parle à Trump et confirme son intention de racheter TikTok

Dans un post publié le 2 août 2020 sur son blog officiel, Microsoft affirme que Satya Nadella a discuté avec Donald Trump dans le cadre de l’affaire TikTok. Donald Trump aurait donné son feu vert théorique à un rachat, de la part de Microsoft, des activités nord-américaines, australiennes et canadiennes de ByteDance, la start-up chinoise qui a développé TikTok.

Microsoft devrait donc entrer en discussions avec ByteDance, sans que l’accord ne soit certain. Mais l’option du rachat pourrait être la meilleure solution pour tous le monde.

Si Microsoft rachète les activités américaines de TikTok, le réseau social devra se soumettre à la législation américaine, notamment en termes de sécurité informatique et traitement des données : en supposant que ByteDance collectait vraiment des données pour le compte du gouvernement chinois, ce dont elle est accusée, elle ne pourrait plus le faire.

ByteDance céderait donc une partie de son indépendance mais au profit de conserver un marché stratégique, celui des États-Unis, fondamental pour créer un business model rentable sur la base de la publicité. Sans compter la possibilité de capitaliser sur les compétences de Microsoft qui reste le leader mondial des systèmes opératifs.

Pour la firme de Redmond, ce serait une manière d’entrer dans le monde des réseaux sociaux, le groupe étant totalement absent de ce domaine.


A découvrir