Des milliers de personnes concernées par un bug dans leurs déclarations de revenus

44,6 milliards d'euros
En 2020, l'impôt sur les salaires en France représente 44,6 milliards
d'euros

Des centaines de milliers de français ont été les victimes d’un bug informatique qui a fait que leur déclaration de revenus n’a pas été traitée par les services fiscaux.

Les déclarations de revenus n’ont pas été traitées par les services fiscaux

Selon RMC, il y a deux façons de déclarer ses revenus. Soit en passant par le site du gouvernement impots.gouv.fr, soit en passant par un logiciel EDI, utilisé par la plupart des cabinets d’experts comptables. Or, des centaines de milliers de déclarations passées par ce logiciel n’ont pas été traitées cet été. Des milliers de personnes attendent encore le remboursement de plusieurs milliers d’euros.

Contactée par RMC, la Direction générale des finances publiques (DGFiP) a admis qu’il y avait un “bug” qui a affecté environ un million de foyers fiscaux, sur un total en France de 38 millions. Elle promet un retour à la normale à partir de début octobre jusqu’à mi-décembre pour certaines déclarations.

Le “Bug” causé par des incidents techniques

A la COGEP à Orléans « tous les clients sont concernés. Ils auraient dû recevoir leurs virements le 20 juillet, ils ne l'ont pas reçu et pire encore, la modification de leurs taux de prélèvement ne pourra pas être faite avant fin novembre. Certaines déclarations, 10% environ, seront traitées en décembre, ce qui va provoquer un décalage de trésorerie assez important » dénonce David Mulé, expert comptable dans ce cabinet. 

D’après RMC, les personnes les plus touchées par ces problèmes de déclarations de revenus sont surtout des artisans, des commerçants et des agriculteurs. D’après les autorités, le “bug” a été causé par une série d’incidents techniques dans un contexte sanitaire compliqué. Un des sites des impôts aurait été, en outre, touché par un incendie.

 


A découvrir