Minima sociaux : le Covid-19 a augmenté le nombre de bénéficiaires

28 milliards d?euros
Au total, les dépenses ont été de plus de 28 milliards d'euros en
2019.

Avec la pandémie de Covid-19, le nombre de bénéficiaires de minima sociaux a augmenté de 4,3% en 2020, après avoir augmenté de 1,2% en 2019 et de 0,6% en 2018.

Le RSA, la plus grosse part des minima sociaux

Si l’effet du covid-19 a été plus doux qu’initialement prévu, l’année 2020 a renforcé la pauvreté de ceux qui la subissaient déjà. Le rapport annuel sur les minima sociaux publié mardi 21 septembre 2021 de la direction des études du ministère de la Santé. D’après le rapport, il y avait, fin décembre 2020, plus de 4,48 millions de bénéficiaires, soit 186.000 de plus que l’année précédente, en décembre 2019.

Avec une hausse de 7,4% par rapport à 2019, le nombre de bénéficiaires du revenu de solidarité active (RSA) a atteint un nombre de 2,06 millions en 2020. En 2019, le RSA représentait près de 11,7 milliards d’euros de dépenses. La deuxième plus forte hausse concerne le minimum vieillesse, c’est-à-dire l’allocation supplémentaire vieillesse et l’allocation de solidarité aux personnes âgées, qui a vu son nombre de bénéficiaires grimper de 5,6% pour atteindre 635.300 personnes. Vient ensuite l’allocation aux adultes handicapés avec une hausse de 1,3% mais qui est le deuxième dispositif de minima sociaux en termes de bénéficiaires (1,24 million) et en termes de dépenses en 2019 (10,4 milliards d’euros).

Des allocations en baisse de bénéficiaires

L’allocation supplémentaire d’invalidité a perdu 3% de ses bénéficiaires entre 2019 et 2020 pour s’établir à plus de 79.000 bénéficiaires en décembre 2020 représentant une dépense de 233 millions en 2019. De son côté, l’allocation pour les demandeurs d’asile a connu la plus forte baisse de son nombre de bénéficiaires entre 2019 et 2020 (-4%) pour atteindre fin décembre 2020, un nombre de 103.900 allocataires représentant une dépense, en 2019, de 501 millions d’euros. 

Au total, les dépenses ont été de plus de 28 milliards d’euros en 2019. En moyenne, 552 euros sont dépensés chaque mois par allocataire. Mais bien évidemment, ces dépenses dépendent de l’allocation que l’on reçoit. Ainsi, quelqu’un au RSA dépense en moyenne 510 euros par mois, quelqu’un qui touche les allocations aux adultes handicapés va dépenser en moyenne 718 euros par mois et quelqu’un qui touche une allocation supplémentaire d'invalidité va dépenser 234 euros par mois.

 


A découvrir