Le mois de confinement va coûter cher à l'économie française

2,6 POINTS
Un mois de confinement représente une perte de PIB de 2,6 points,
selon l'OFCE.

Des perspectives sombres pèsent sur l'économie française en raison des mesures de confinement qui réduisent fortement l'activité. L'Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE) a établi une première estimation de la perte de PIB.

Un mois de confinement va coûter 2,6 points de produit intérieur brut à l'économie française, d'après les calculs de l'Observatoire. Son président, Xavier Ragot, évoque une situation « complètement incroyable » dont l'ampleur est « sans commune mesure » avec d'autres crises comme celles de 1929 et 2008. Cette perte est moins importante que celle estimée par l'Insee (3 points), mais supérieure à l'hypothèse du gouvernement (2,3 points). Malgré tout, Bruno Le Maire a convenu que le scénario de l'OFCE était « raisonnable ». Il est d'ailleurs très difficile d'établir la perte de PIB étant donné les circonstances uniques de la période.

Le gouvernement plus optimiste que l'OFCE

Et cela empirera en cas de prolongation du mois de confinement. La perte pourrait alors doubler, voire plus puisque l'impact du confinement pèserait davantage sur l'activité et amplifierait la « rupture des chaînes de valeurs ». Les faillites d'entreprises pourraient également se multiplier, alors que les mesures mises en place par le gouvernement pour passer le cap, des avances de trésorerie au chômage partiel, visent précisément à réduire le volume des défaillances. C'est d'ailleurs une bonne stratégie selon l'OFCE, qui recommande de tout faire pour éviter les faillites. Les dispositifs de soutien devraient permettre de préserver le tissu productif et favoriser la reprise de l'activité « en sortie de confinement ».

Vers un rebond de l'économie après le confinement

L'Observatoire présente un scénario de déconfinement plutôt optimiste : la croissance devrait ainsi connaitre un rebond « potentiellement important, du fait de l’épargne constituée par les ménages et de la résilience du tissu productif ». La sortie du confinement pourrait redonner un coup de fouet à l'activité de l'économie française et, peut-être, sauver en partie une année 2020 qui restera dans les annales quoi qu'il en soit.


A découvrir