La banque Morgan Stanley songe à proposer l'investissement en bitcoin

81 %
Entre le 21 janvier et le 21 février 2021, le cours du bitcoin s'est
apprécié de 81%.

Selon les informations de Bloomberg, la banque américaine Morgan Stanley est en train de peser le pour et le contre d’une offre d’investissement en bitcoin pour ses clients.

Bitcoin : Morgan Stanley ne veut pas être en reste

C’est un grand nom de Wall Street, une banque bientôt centenaire et réputée pour son sérieux. Et pourtant, cela n’empêche pas à Morgan Stanley de songer à proposer à ses clients d’investir en bitcoin. Selon les informations de Bloomberg, dont les journalistes se sont entretenus avec plusieurs de ses collaborateurs, la banque est en train de mener une réflexion interne sur le sujet.

Morgan Stanley songe à proposer le bitcoin aux particuliers via sa filiale de gestion de fortune Counterpoint Global, qui a à son compte 150 milliards de dollars d’actifs. La spécialité de Counterpoint Global est de dénicher des actions de sociétés de qualité mais qui restent sous-évaluées.

Pour Morgan Stanley, tout comme pour d’autres institutions financières de cette envergure, le fait de ne pas être en mesure de proposer le bitcoin est clairement embarrassant, d’autant plus que certains ont déjà franchi le pas, à l’instar du fonds de capital-risque Digital Currency Group, dont la filiale Grayscale Investments propose depuis 2013 son fonds Grayscale Bitcoin Trust, dont les actions peuvent être facilement achetées à la Bourse de New York.

Le bitcoin devient peu à peu mainstream

Au fur et à mesure que l’intérêt pour le bitcoin grandit (le cours de la cryptomonnaie s’est apprécié de 81% sur les 30 derniers jours), même Mastercard a annoncé proposer bientôt aux commerçants d’accepter le bitcoin comme moyen de paiement, tandis que Visa envisage de permettre aux détenteurs de ses cartes d’acheter et vendre facilement des cryptomonnaies. La légitimité de ces dernières semble avoir fait un pas de plus, des grands noms comme Tesla et Square ayant acheté des bitcoins pour respectivement 1,5 milliards et 50 millions de dollars.

L’introduction du bitcoin à l’offre de Counterpoint Global nécessiterait cependant une approbation par son conseil d’administration, ainsi qu’un feu vert du régulateur. N’oublions pas que par le passé, un certain nombre d’institutions financières de renom avaient déjà étudié la possibilité d’inclure le bitcoin au sein de leur offre, avant de jeter l’éponge, tant cet actif manque de sécurité et de cadre juridique clair. En d’autres mots, le seul fait que Morgan Stanley étudie cette possibilité ne signifie pas qu’elle sera retenue.


A découvrir