Moscovici découvre qu'il y aurait des paradis fiscaux en Europe !!!

18 MILLIARDS €
L'optimisation fiscale coûterait 18 milliards d'euros au budget de la
France

Hahahahahaha, houhouhouhouh, houlalalala, dur dur de ne pas rigoler ! Si je vous montrais hier comment on se fichait de vous avec cette histoire de liste noire concernant les paradis fiscaux, une liste noire que les mamamouchis réduisent dès qu’ils le peuvent en catimini parce les journalistes ont le dos tourné vers d’autres sujets, cette histoire n’en finit pas de finir.

Aujourd’hui donc, notre Pierrot Mosco, un grand mamamouchi européen, commissaire politique même, vient de découvrir l’eau chaude, ainsi que, parce qu’il est vraiment très fort, le fil à couper le beurre !

Mosco découvre les trous noirs fiscaux européens sans télescope !

Le commissaire européen aux Affaires économiques, Pierre Moscovici, a accusé jeudi certains pays européens.

“Certains pays européens sont des trous noirs fiscaux. (…) À l’évidence, beaucoup de pays de l’Union européenne sont des lieux où l’optimisation fiscale agressive trouve sa place. Je cherche comment répondre à cela”, a déclaré M. Moscovici lors d’une conférence de presse à Bruxelles.

“Si vous vous apercevez que les flux fiscaux vont vers tel ou tel pays qu’on connaît : l’Irlande, les Pays-Bas, le Luxembourg, Malte, Chypre (…), dialoguons sur la manière de résorber les choses”, a-t-il dit, en soulignant que ces États n’étaient pas des paradis fiscaux…

Ha… c’est tordu, si vous avez bien lu.

D’un côté, c’est des trous noirs fiscaux mais d’un autre côté, ces pays-là (l’Irlande, les Pays-Bas, le Luxembourg, Malte, Chypre) ne sont pas des paradis fiscaux.

Un paradis fiscal c’est très différent d’un trou noir fiscal !

Alors faisons un peu d’astrophysique non pas « copernicienne » mais « Moscovicienne », et je vais vous emmener à des niveaux de complexité jamais atteints !

Accrochez vos ceintures.

Un trou noir c’est quoi ?

« En astrophysique, un trou noir est un objet céleste si compact que l’intensité de son champ gravitationnel empêche toute forme de matière ou de rayonnement de s’en échapper. De tels objets ne peuvent ni émettre, ni diffuser la lumière et sont donc noirs, ce qui en astronomie revient à dire qu’ils sont invisibles. »

Dans un trou noir fiscal, c’est les profits et l’argent qui disparaissent à jamais, sans laisser de traces, ni même de rayonnement dans les recettes fiscales de l’État.

Alors que, comme tout le monde le sait, un paradis fiscal c’est très différent.

Vous savez pourquoi ?

Non ?

Z’êtes pas doués tout de même.

Alors un paradis fiscal c’est très différent d’un trou noir fiscal, parce que, eh bien parce que, en fait, voilà quoi. C’est différent dans le sens où ce n’est pas tout à fait pareil. Vous voyez ce que je veux dire non ? Enfin pas moi, lui, Moscovici, qui nous fait faire une révolution moscovicienne en astronomie fiscale…
Évidemment, un trou noir fiscal ou un paradis fiscal c’est la même chose, mais au politburo bruxellois, le commissaire politique en charge de l’organisation de l’évasion fiscale étatisée et institutionnalisée, à savoir notre Pierrot en chef, ne peut pas nous dire officiellement qu’en Europe il y a tout plein de paradis fiscaux que l’on ne peut pas mettre sur la liste noire vu que tout notre système a été organisé pour que ces paradis puissent permettre à plein de grandes multinationales qui arrosent tout le monde à Bruxelles, de ne pas payer d’impôts !

Ce qui est cocasse c’est qu’au bout d’un certain nombre de mensonges, cela commence à devenir difficile d’avoir des discours cohérents.

Cela ne changera rien. Nous serons toujours aussi fauchés, et nos multinationales épargnées par l’impôt mais au moins, on rigole bien !
C’est déjà ça.

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu. Préparez-vous !

Article écrit par Charles Sannat pour Insolentiae


A découvrir

Charles Sannat

Charles SANNAT est diplômé de l'Ecole Supérieure du Commerce Extérieur et du Centre d'Etudes Diplomatiques et Stratégiques. Il commence sa carrière en 1997 dans le secteur des nouvelles technologies comme consultant puis Manager au sein du Groupe Altran - Pôle Technologies de l'Information-(secteur banque/assurance). Il rejoint en 2006 BNP Paribas comme chargé d'affaires et intègre la Direction de la Recherche Economique d'AuCoffre.com en 2011.

Il rédige quotidiennement Insolentiae, son nouveau blog disponible à l'adresse http://insolentiae.com

Il enseigne l'économie dans plusieurs écoles de commerce parisiennes et écrit régulièrement des articles sur l'actualité économique.