Le mot de passe le plus utilisé en 2017 est... (vous connaissez la réponse)

15 EUROS
Les données personnelles peuvent valoir jusqu'à 15 euros.

En 2017 les piratages massifs n’ont pas manqué : Equifax, la découverte du piratage d’Uber, Imgur… On a même découvert un fichier avec plus de 1,4 milliard de logins et mots de passe en libre accès sur le DarkWeb. On pourrait donc penser que les internautes ont peut-être enfin appris l’importance d’avoir un mot de passe complexe et sécurisé. En fait non…

123456 et password toujours en haut de la liste

Comme chaque année en décembre le site Splashdata a dévoilé la liste des mots de passe les plus utilisés dans le monde en analysant les données collectées à la suite des piratages. Pas moins de 5 millions de mots de passe ont été passés au crible et sans surprise on retrouve toujours les mêmes.

« 123465 », « password » (soit « mot de passe » en anglais) et « 12345678 » sont les trois mots de passe les plus courants au monde. Suivent, dans le top 10, « qwerty » (l’équivalent anglo-saxon de « azerty » soit les 6 premières lettres de la première ligne du clavier d’ordinateur), « 12345 », « 123456789 », « letmein » (qu’il faut lire « let me in » soit « laisse-moi entrer » en anglais), « 1324567 », « football » et « iloveyou ».

Quelques perles dans les 100 mots de passe les plus utilisés au monde

Mis à part ces 10 mots de passe extrêmement courants, l’analyse de Splashdata nous offre quelques petites perles.

On remarquera par exemple la présence de « dragon » à la 18ème place, sans doute à cause de la série « Games of Thrones » ou encore le très ironique « trustno1 » (« trust no one ») qui signifie « ne fait confiance à personne » en anglais. C’est vrai, il ne faut pas faire confiance à n’importe qui mais ce mot de passe est quand même le 25 ème le plus utilisé du monde.

On retrouve également une flopée de prénoms masculins et féminins, le mot « banana » en 61ème position du top 100 et bien évidemment toute une série de gros mots…

Mais ce qui ressort de cette nouvelle analyse de Splashword est tout simplement que les internautes n’ont toujours pas appris l’importance d’un mot de passe sécurisé et qu’ils continuent à commettre les mêmes erreurs… ce qui facilite grandement la vie des pirates.


A découvrir