Le multi-cloud a changé la donne sur le marché des opérateurs

75 %
75% des entreprises interrogées déclarent utiliser ou avoir prévu
d?utiliser un SD-WAN dans les 12 prochains mois.

La tendance qui consiste à héberger de plus en plus d’applications dans le cloud, même les plus critiques, fait peser de nouvelles contraintes sur les architectures réseaux traditionnelles. Les applications critiques hébergées dans le cloud exigent une connectivité faible latence, sécurisée et universelle pour garantir une qualité de service à la hauteur de ce qu’en attendent les utilisateurs. Aujourd’hui, les entreprises utilisent de plus en plus le réseau IP pour atteindre les applications dispersées dans différents clouds.

L’émergence du SD-WAN

Le SD-WAN est une nouvelle technologie réseau qui augmente la performance des applications en améliorant l’efficacité du réseau. Son approche logicielle de l’architecture réseau intègre des fonctionnalités telles que le routage dynamique qui garantit que la technologie réseau sélectionnée correspond aux besoins de l’application et améliore sa disponibilité, sa performance et sa rentabilité. Le SD-WAN permet également une meilleure visibilité et un meilleur contrôle. Parce qu’il améliore l’agilité et l’efficacité du réseau d’entreprise, les analystes voient son adoption s’accélérer. Par exemple, selon le cabinet IDC, 75% des entreprises interrogées déclarent utiliser ou avoir prévu d’utiliser un SD-WAN dans les 12 prochains mois.

Sécurité et flexibilité comme maîtres mots

Pour leurs applications, les entreprises réclament une connectivité sécurisée et flexible. Elles font également de plus en plus confiance à l’internet public pour diffuser leurs données à grande échelle. Avec l’émergence de différents clouds liés les uns aux autres, il devient moins important de faire appel à un opérateur possédant son propre réseau mondial. Par contre, les entreprises accordent de plus en plus d’attention à l’étendue des connexions proposées avec les principaux fournisseurs de services clouds, à l’agilité de la plateforme réseau, et à la capacité de l’opérateur à fournir une connectivité faible latence et sécurisée. Elles s’intéressent plus que jamais également à la réactivité de leur fournisseur, le réseau d’entreprise constituant un élément clé de leur stratégie informatique.

Les DSI subissent une pression constante pour faire plus avec moins. Les exigences montent en termes de niveau de sécurité du réseau au fur et à mesure que les applications critiques migrent vers le cloud. Une seule faille de sécurité peut ruiner la réputation d’une marque. Les DSI doivent également porter l’ambition générale de l’entreprise, l’ouvrir à de nouveaux marchés ou accompagner une stratégie de fusion/acquisition. Le réseau doit savoir s’adapter aux objectifs des entreprises et les aider à les réaliser.

Comment choisir son opérateur ?

Parce que de lui dépendra la qualité du service fourni par l’entreprise à ses clients, le choix de son opérateur est crucial.

Les entreprises doivent évaluer la robustesse de l’infrastructure réseau au même titre que l’expérience de l’opérateur dans la gestion de services en dehors du net. Le réseau peut-il monter ou descendre en puissance selon la manière dont évoluent les besoins en bande passante ? Le réseau est-il sécurisé et quelles sont les certifications qui l’attestent ? Le réseau est-il fiable et quels mécanismes d’autocorrection utilise-t-il ? Quelles sont les performances de latence de ce réseau ? L’opérateur propose-t-il un large choix de partenaires d’accès avec des systèmes et processus établis sous-jacents aux interconnexions réseau ? Les niveaux de service de l’opérateur sont-ils conformes aux comparatifs du marché ?


A découvrir