Droits de l'homme, quelles exigences pour les multinationales ?

30 MILLIONS €
Les multinationales ne respectant pas les droits des travailleurs à
l'étranger risquent en France une amende de 30 millions d'euros.

Le respect de droits de l’homme est une exigence fondamentale pour les entreprises. Malgré tout dans certains pays des sociétés continuent de produire dans des conditions déplorables des objets ou des services qui rejoignent les circuits commerciaux internationaux.

Difficile d’empêcher des entreprises à des milliers de kilomètres de maltraiter leurs employés. Le respect des droits de l’homme est le BA-BA des exigences et pourtant, il existe encore de nombreuses entreprises qui continuent à exploiter, profitant des faibles contraintes légales et coercitives des lois locales. Mais le véritable scandale, repose sur le fait que ces sociétés puissent bâtir leur productivité sur des principes amoraux sans que cela gêne leurs affaires à l’international. Pour le dire plus simplement, bafouer les droits de l’homme devrait être mauvais pour les affaires.

Dans une chronique publiée sur le site du magazine Alternatives Economiques, Mathilde Dupré de l’Institut Veblen pose les bonnes questions. « Comment combler le retard du droit international en matière d’encadrement des activités des entreprises multinationales ?


 

Lire la suite sur RSE Magazine


A découvrir