Muttersholtz : capitale française de la biodiversité 2017

20 %
En 2050 il pourrait y avoir 20 % de forêts et prairies en moins sur
Terre par rapport à 2015

Muttersholtz, commune de 2 004 habitants du Bas-Rhin, a été choisie parmi 88 collectivités candidates pour être la nouvelle Capitale française de la Biodiversité. Le thème de cette année était « Aménager, rénover et bâtir en favorisant la biodiversité ».

Muttersholtz mène depuis de nombreuses années une politique publique forte en matière d'environnement et de biodiversité. Pionnière en matière d'éducation à la nature, elle conduit une politique de maîtrise foncière et de restauration de la trame verte et bleue sur son territoire rural, y compris par le maintien ou l'accueil d'activités économiques liées à la nature et au paysage (vergers et pressoir, génie écologique...) et l'écoconstruction ; sa Maison de la Nature en est une bonne illustration.

« Meilleure petite ville pour la biodiversité 2017 », déjà reconnue Territoire à énergie positive pour la croissance verte (TEPCV) en 2015, elle prouve ainsi que ce n'est pas forcément la taille qui compte en matière de transition écologique mais bien la volonté politique, la cohérence de l'action et la mobilisation des acteurs du territoire.

L'édition 2017 a permis de mettre en avant l'importance de l'intégration de la biodiversité dans les projets d'aménagement et de rénovation, ainsi que le rôle des collectivités pour assurer la préservation et la restauration des fonctions écologiques, y compris au travers de 19 ateliers de formation organisés au printemps et qui ont réuni plus de 1300 participants.


 

Lire la suite sur RSE Magazine


A découvrir