Naissances en 2021 : ça repart mais un peu

1.960
Sur les 7 premiers mois de l'année 2021, 1.960 bébés sont nés par
jour.

Le baby-boom du confinement tant attendu n’est jamais venu. Au contraire, le nombre de naissances est en baisse pour 2021 même s’il est en train de rejoindre celui de 2020.

Baisse des naissances à cause du Covid-19

En France, depuis plusieurs années, la natalité est en baisse. Lors du premier confinement, en mars 2020, on a cru que les Français resteraient un peu plus longtemps sous la couette pour faire des galipettes mais non. Il s’est même passé le contraire. Neuf mois plus tard, en décembre 2020, il y avait 7% de nouveau-nés en moins par rapport à décembre 2019. 

Début 2021 n’a été guère mieux. Selon une enquête de l’Insee, « la baisse s’est poursuivie de façon bien plus prononcée en janvier 2021, avec 13% de naissances de moins qu’en janvier 2020. En février, les naissances repartaient à la hausse, tout en restant nettement inférieures à celles observées un an auparavant (- 5 % en moyenne chaque jour) ».

Des projets de bébé repoussés

En mars, et en avril on a dépassé 2020, ce qui n’est pas surprenant puisque la date de conception de ces bébés de printemps correspond à une période de déconfinement et au début de l’été.  Après une baisse des naissances en mai et en juin 2021, en juillet, les naissances sont revenues à leur niveau de 2020 avec 2.120 naissances en moyenne par jour en juillet 2021 comme en juillet 2020.

Au final, sur les sept premiers mois de l’année 2021, 1.960 bébés sont nés par jour. C’est moins que 2020 (- 2 %). L’épidémie de Covid-19 avec la crise sanitaire et sociale qui s’ensuit a perturbé les projets de bébés des Français mais ce n’est sans doute pas la seule raison.  Quoiqu’il en soit, ces chiffres restent historiquement bas.


A découvrir