Netflix : les comptes inactifs seront résiliés

7,99 EUROS
Le prix d'un abonnement à Netflix est de 7,99 euros dans sa version la
moins chère en France.

La plateforme de streaming à la demande Netflix a annoncé, le 21 mai 2020, changer sa politique commerciale pour la rendre un peu plus favorable aux consommateurs. Surtout à celles et ceux qui, par oubli ou par la force des choses, auraient un abonnement actif qu’ils n’utiliseraient pas. Il va être tout simplement résilié automatiquement.

Des centaines de milliers d’utilisateurs qui payent pour rien

Alors que Netflix compte, au premier trimestre 2020, plus de 180 millions d’utilisateurs dans le monde, un nombre qui devrait exploser avec le confinement, certains sont littéralement des fantômes. Ces utilisateurs ont un abonnement actif qu’ils payent tous les mois, mais… ne regardent rien sur la plateforme. Difficile de dire s’ils ont perdu tout intérêt pour les séries, s’ils ont oublié d’avoir un abonnement ou si cela est dû à autre chose.

Quoi qu’il en soit, ils seraient des centaines de milliers : 0,5% de l’ensemble des comptes actifs, selon le groupe, soit près de 900.000. C’est un joli pactole pour Netflix qui continue, chaque mois, de percevoir le montant de l’abonnement dont le prix le plus bas est fixé à 7,99 euros par mois en France. Mais le groupe, dans son communiqué, déclare que « la dernière chose que nous voulons est que des personnes payent pour quelque chose qu’elles n’utilisent pas ».

Le groupe va donc résilier automatiquement ces abonnements. Une résiliation en deux étapes.

Des millions de dollars de perdus pour Netflix

La première étape, précise Netflix, sera l’arrêt des prélèvements automatiques. Dès lors qu’un compte n’a pas été utilisé depuis un an ou plus, Netflix va envoyer un mail au propriétaire lui demandant s’il veut continuer d’avoir accès à Netflix ou non. S’il répond "non", ou s’il ne répond pas, le compte sera suspendu et les paiements annulés.

Par la suite, au bout de 10 mois après ce mail et la suspension du compte, ce dernier sera supprimé complètement. Durant ce délai, si le propriétaire s’abonne à nouveau, il pourra récupérer son historique de visionnages et tous ses paramètres.

Netflix a budgétisé ce changement de politique dans son chiffre d’affaires, car… il ne sera pas sans conséquence. En supposant un abonnement « base » à 7,99 euros par mois pour 900.000 utilisateurs inactifs, cela représente la coquette somme de 7,2 millions d’euros par mois, soit plus de 86 millions d’euros par an de perdus pour le groupe. L’annonce n’a d’ailleurs pas été bien perçue en Bourse où l’action a perdu 2,55% le 21 mai 2020.


A découvrir