Avec Neuralink, Elon Musk veut aider notre cerveau à dépasser les machines

7 MILLIARDS
Tesla a enregistré des revenus de 7 milliards de dollars en 2016.

Alors que les machines deviennent de plus en plus puissantes et intelligentes, le cerveau humain stagne. Au risque qu’un jour, l’homme devienne quantité négligeable face aux robots. Elon Musk, fondateur de Tesla et de SpaceX, veut reprendre l’avantage.

Les projets d’Elon Musk, qui tire sa fortune de la création du service de paiement en ligne PayPal, sont souvent considérés comme un peu fous. Qui pouvait imaginer le succès des véhicules électriques de Tesla, ou encore celui du lanceur de satellites SpaceX qui cherche à faire jeu égal avec Ariane ? C’est pourquoi l’annonce de la création de Neuralink est à prendre au sérieux !

Un air de cyborg

Neuralink va développer une technologie baptisée « neural lace » qui va aider l’homme à tirer profit des miracles de l’intelligence artificielle. Ce « cordon neuronal » sera un implant dans le cerveau qui aura pour première mission de traiter des maladies incurables. C’est déjà le cas pour Parkinson, dont une partie du traitement passe par des électrodes. Pourquoi ne pas aller plus loin ?

L’ère des machines

Elon Musk a souvent exprimé sa crainte de voir les machines prendre le pas sur les humains. Capables d’exécuter des millions d’opérations à la seconde, les robots pourraient bien se montrer un jour plus intelligents que les hommes ! L’entrepreneur, qui a par ailleurs l’oreille de Donald Trump, veut redonner à l’humain toutes les chances de faire aussi bien. Neuralink compte déjà dans ses rangs plusieurs universitaires de premier plan ; en revanche, on ignore le rôle que jouera Elon Musk, même s’il a indiqué qu’il allait financer les travaux de sa nouvelle entreprise.


A découvrir