Le nombre d'emplois à pourvoir bat des records en France

1,4 %
Le taux d'emplois vacants dans les entreprises de plus de 10 salariés
s'établit à près de 1,4%

Selon le ministère du Travail, qui vient de publier les résultats d'une étude menée sur des entreprises de plus de 10 salariés, le taux de postes vacants en France est de près de 1,4%. Un record !

Bonne nouvelle pour l'économie française : le nombre de postes à pourvoir n'a jamais été aussi élevé. Le ministère du Travail vient de publier les résultats d'une étude menée sur des entreprises de plus de 10 salariés. 

Le taux d'emplois vacants dans les entreprises de plus de 10 salariés à près de 1,4%, un record !

Les entreprises auraient-elles des difficultés à embaucher ? Selon cette statistique provisioire, le taux d'emplois vacants dans les entreprises de plus de 10 salariés s'établit à près de 1,4%. Et il est en hausse continue trimestre après trimestre au point d'atteindre un record. Mieux, il est deux fois plus élevé qu'avant le déclenchement de la crise de 2008 même si la comparaison mérite d'être nuancée.

Pour rappel, le taux d'emplois vacants mesure le rapport entre les emplois vacants, d'une part, et la somme des emplois occupés ou vacants, d'autre part. En résumé, les entreprises dont les postes sont vacants cherchent bien de futures recures.

Des difficultés à recurter mais pas de récession en France

Ce taux mesure donc les postes à pourvoir, via une enquête employeurs. Enfin, de nombreux employeurs sondés ont tendance à ne pas considérer un renouvellement de poste comme un emploi vacant, car ce renouvellement passe très souvent par la réembauche d'une personne via un contrat court.  Au final, quand le taux de chômage baisse, le taux d'emplois vacants augmente. Et c'est donc bon signe si comme c'est le cas actuellement ce chiffre est élevé.

Ainsi, si les entreprises ont des difficultés à recruter, le problème en France n'est donc celui de demande ou de consommation, mais bien d'offres et de production. Il y a une dynamique en France et pas de récession comme en Allemagne.


A découvrir