Nombre record d'offres d'emploi cet été à Pôle Emploi

1 MILLION
Le mois de juin a enregistré plus d'un million d'offres d'emploi sur
le site web de Pôle Emploi.

Le spectre d'une vague de faillites et donc de licenciements s'éloigne au rythme d'une activité économique très soutenue. Pôle Emploi n'a jamais autant enregistré d'offres d'emploi que cet été.

Les employeurs sont à la recherche de main d'œuvre, dans un contexte où celle-ci fait défaut dans de nombreux secteurs. C'est visible dans le volume d'offres d'emploi proposées par le site web de Pôle Emploi : selon Les Echos, le mois de juin a enregistré un record de plus d'un million d'offres d'emploi. Et durant les mois d'été (juin, juillet et août), la moyenne s'établit à 900.000 propositions. Habituellement, la plateforme en ligne héberge 700.000 offres durant les « bons » mois d'été… 

Une moyenne estivale à 900.000 offres d'emploi

Autre chiffre qui confirme la vigueur du rebond post-crise sanitaire : le nombre d'offres d'emploi a augmenté de 11% du 26 juillet au 22 août par rapport à la même période de 2019 (avant la pandémie, donc). De quoi éloigner un peu plus l'hypothèse d'une crise économique que craignaient de nombreux observateurs. Le « quoi qu'il en coûte » a visiblement payé en protégeant l'économie et les entreprises des conséquences économiques du Covid. Sans surprise, c'est dans le domaine de la santé que les besoins sont les plus élevés avec une progression du nombre d'offres d'emploi de plus de 44%.

Optimisme pour l'économie

Suivent les secteurs du transport et de la logistique (+18,8%) et de l'hôtellerie-restauration (+12,7%). Des secteurs qui sont les premiers touchés par la pénurie de main d'œuvre. Il faut toutefois indiquer que les sites de recrutement partenaires de Pôle Emploi sont plus nombreux en 2021 que les années précédentes, ce qui peut expliquer en partie la recrudescence du nombre d'offres d'emploi. Néanmoins, cette hausse significative des propositions d'emploi est un signal positif qui contribue à l'optimisme du gouvernement, de la Banque de France et de l'Insee qui prévoient une croissance autour de 6% pour cette année.


A découvrir