Nouveau design pour les fauteuils des transports franciliens

48
Près de 48 personnes prennent le métro chaque seconde en
Île-de-France.

Ils sont des millions à s'asseoir dessus tous les jours, matin et soir, pour se rendre au travail. Mais les voient-ils seulement ? Verront-ils le changement à venir ? Pas sûr. 

Des lignes inspirées d'un plan de transport

Les tissus des fauteuils de tous les transports parisiens vont être changés. L'usure a eu raison d'eux, il était temps de les remplacer. IDF Mobilités (ex-Syndicat des Transports d’Île-de-France) avait eu l'idée de demander aux usagers leur avis, en leur soumettant quatre projets de tissus, sur le site internet créé pour l'occasion http://www.designdevostransports.fr/.

Les votes se sont multipliés jusqu’au 5 juillet. C'est finalement le B dit « Territoire » qui a remporté le plus de suffrages.

A quoi ressemble t-il ? Selon l'organisme, il s'agit de "lignes de couleur semblables aux lignes du réseau de transport". Elles seront apposées sur des tissus de plusieurs couleurs.

"En matière de design intérieur, le choix du motif du tissu des assises est engageant, comme l'explique IDF Mobilités. Ce motif s’appliquera en effet sur tous les sièges et appuis ischiatiques, dans des couleurs différentes selon les matériels". 

Usure, vandalisme et nettoyage

Ce n'est pas tout : "ce tissu devra permettre un confort de voyage amélioré tout en répondant à des exigences multiples : conformité sans faille aux règles de sécurité, résistance accrue à l’usure, lutte contre le vandalisme, facilité et efficacité du nettoyage, rapidité de maintenance, maîtrise des coûts de fabrication, conception responsable, recyclabilité, capacité d’intégration de futures innovations…". 

Ce nouveau tissu commencera à être installé à l'automne et sera présent à terme dans tous les transports : RER, trains, métro, bus, tram. Fini l’époque où chaque ligne possédait un design distinct ! 

Ce changement « participera à l'harmonisation du design intérieur » et aura aussi une vocation économique : « Un seul design permet à la fois une rationalisation des commandes de tissu et une diminution des coûts de maintenance ». 


A découvrir


Laure De Charette

Journaliste depuis 2005, Laure de Charette a d'abord travaillé cinq ans au service France du quotidien 20 Minutes à Paris, tout en écrivant pour Economie Matin, déjà. Elle est ensuite partie vivre à Singapour en 2010, où elle était notamment correspondante du Nouvel Economiste et où elle couvrait l'actualité politique, économique, sociale -et même touristique !- de l'Asie. Depuis mi-2014, elle vit et travaille à Bratislava, en Slovaquie, d'où elle couvre l'actualité autrichienne et slovaque pour Ouest France et La Libre Belgique.

Elle est aussi l'auteur de plusieurs livres, dont "Chine-Les nouveaux milliardaires rouges" (février 2013, Ed. L'Archipel) et "Gotha City-Enquête sur le pouvoir discret des aristos" (2010, Ed. du Moment). Elle a, à nouveau, rejoint l'équipe d'Economie Matin en 2012.