La Nouvelle-Calédonie connaît ses premiers cas de Covid-19

125,50 EUROS
En Nouvelle-Calédonie, toute infraction aux mesures sanitaires est
punie, la première fois, de 125,50 euros d'amende.

C'est difficile à croire mais à quelques jours de l'anniversaire du premier confinement en métropole française, la Nouvelle-Calédonie connaît ses premiers cas de Covid-19 mais également son premier confinement.

Neuf cas de Covid-19 conduisent à un confinement strict

Après l'apparition d'un premier cas local dans l'archipel de Wallis-et-Futuna, les autorités calédoniennes ont lancé une investigation qui a conduit à la découverte de neuf cas sur le territoire de la Nouvelle-Calédonie. Une grande première sur le territoire, jusqu'ici épargné par la pandémie. Afin de freiner une potentielle flambée des cas sur les deux archipels, le président du gouvernement local et le haut-commissaire de la République ont décrété la mise en place d'un confinement strict à compter de lundi 8 mars 2021, pour une durée de deux semaines. Une première pour le territoire d'Outre-mer.

Ainsi, à partir de lundi 8 mars 2021, 18 heures, les établissements de loisirs, tels que les bars, les restaurants, les cinémas, seront fermés pour la première fois et pour une durée de deux semaines. Pour éviter de freiner totalement l'activité économique de l'archipel, le haut-commissaire a précisé qu'une liste établissant les 29 catégories de commerces pouvant rester ouverts serait publiée.

Obligation du port du masque et attestation dérogatoire de déplacement

Nouvelle première avec la mise en place de ce premier confinement sur le territoire de la Nouvelle-Calédonie, l'obligation du port du masque mais également celle d'être en possession d'une attestation dérogatoire pour tout déplacement durant le couvre-feu. Les motifs seront les mêmes qu'en métropole à la différence que sera ajouté celui de la vaccination. Toute infraction sera punie d'une amende de 15.000 francs pacifiques, soit 125,50 euros.

Jusqu'ici les territoires français du Pacifique avaient été épargnés par la pandémie. Une situation qui pouvait s'expliquer par la mise en place rapide d'une mise en quarantaine obligatoire de 14 jours pour toute personne arrivant sur le territoire. L'absence de restriction de déplacement entre Wallis-et-Futuna et la Nouvelle-Calédonie a affaibli les défenses de l'archipel contre la propagation du virus.


A découvrir