Emploi : 1 actif sur 4 craint l'obsolescence de ses savoir-faire

53 %
53% des personnes en transition professionnelle ont déclaré avoir été
obligées de chercher un nouvel emploi à cause de l'épidémie de
Covid-19.

27% des personnes en transition professionnelle estiment qu’une partie ou la totalité de leurs savoir-faire deviendront obsolètes dans les cinq prochaines années, apprend-on d’un sondage Morning Consult pour Amazon.

3 demandeurs d’emploi sur 5 comptent changer de secteur

Décidément, l’épidémie de Covid-19 a rabattu les cartes sur le marché de l’emploi. Un sondage mené par le cabinet Morning Consult pour le compte d’Amazon auprès de personnes en transition professionnelle (soit à la fois des demandeurs d’emploi et des personnes en poste mais qui songent à changer de travail) nous apprend que 53% d’entre elles ont été obligées de chercher un nouvel emploi à cause de l’épidémie de Covid-19.

61% des personnes en transition professionnelle ont d’ailleurs cherché un emploi dans un nouveau secteur à cause de l’épidémie. Fait notable, la majorité d’entre elles souhaitent intégrer une entreprise du secteur de la santé ou du secteur technologique.

Pour 36% des personnes en transition professionnelle, leur savoir-faire ne sont pas demandés dans leur emploi actuel

Un tiers des personnes en transition professionnelle estiment qu’il leur est primordial d’appendre de nouveaux savoir-faire techniques pour décrocher un nouvel emploi. Et pour cause : d’après le même sondage, 27% des personnes en transition professionnelle estiment qu’une partie ou la totalité de leurs savoir-faire deviendront obsolètes dans les cinq prochaines années. Plus d’un tiers (36%) estiment qu’ils n’utilisent pas leur savoir-faire dans leur emploi actuel.

Dans ce contexte, la formation continue est comme jamais d’actualité. Près de 1 personne interrogée sur 2 a en effet déclaré qu’elle démissionnerait de son entreprise actuelle et se ferait embaucher dans une autre entreprise si cette dernière proposait une formation aux frais de l’entreprise.


A découvrir