Ordinateurs : les logiciels désormais vendus à un prix raisonnable

50 €
Microsoft Office se vend à 50 euros pour une licence familiale valable
1 an.

C’est désormais inéluctable : nos enfants sont de plus en plus souvent conduits à travailler sur ordinateur pour l’école, et les choses ne s’améliorent pas en arrivant à la fac, en BTS ou bien sûr dans les grandes écoles.

Quels logiciels utiliser ?

L’ordinateur est devenu la norme absolue, le cahier, l’exception. Par ailleurs, il est de plus en plus difficile pour soi-même de ne pas être un tant soit peu équipé, ne serait ce que pour accomplir la plupart des démarches administratives, quand ce n’est pas pour travailler. Se pose alors la question des logiciels à utiliser, et des licences qui permettent de s’en servir en toute légalité.

Sachez-le, le prix des programmes phares quasiment indispensables a considérablement chuté. Une licence parfaitement officielle et légale pour Windows 10 se trouve à moins de 20 euros sur des sites marchands bien en vue. À ce prix là, il faut télécharger le programme sur une clef USB et un peu bidouiller pour une première installation, mais cela marche.

Une licence familiale pour 50 euros

Pour Word, Excel, bref, toute la suite office, on trouve régulièrement des promotions à moins de 50 euros pour une licence familiale valable 1 an. Et pour 100 euros, on trouve des licences “à vie” mais monopostes. Maintenant, il est parfaitement possible d'utiliser des suites bureautiques gratuites, comme OpenOffice. Simplement, il faut penser à sauvegarder ses documents au format Word ou Excel pour rester compatible avec tout le monde.

Quant aux utilisateurs de Mac, ils sont vernis : Mac OS est gratuit depuis des années, même les révisions majeures. Et sa suite iWork, également gratuite, n’a rien à envier à Microsoft Office. Sachant que l’on trouve facilement des Macbook à 200 euros sur le BonCoin, en parfait état et toujours vaillants, ça peut valoir le coup d’y réfléchir à deux fois.  


A découvrir

Jean-Baptiste Giraud

Jean-Baptiste Giraud est le fondateur et directeur de la rédaction d'Economie Matin. Il est également intervieweur économique sur RTL dans RTL Grand Soir (en semaine, 22h17) depuis 2016.

Jean-Baptiste Giraud a commencé sa carrière comme journaliste reporter à Radio France, puis a passé neuf ans à BFM comme reporter, matinalier, chroniqueur et intervieweur. En parallèle, il était également journaliste pour TF1, où il réalisait des reportages et des programmes courts diffusés en prime-time. 

En 2004, il fonde Economie Matin, qui devient le premier hebdomadaire économique français. Celui-ci atteint une diffusion de 600.000 exemplaires (OJD) en juin 2006. Un fonds economique espagnol prendra le contrôle de l'hebdomadaire en 2007.

Après avoir créé dans la foulée plusieurs entreprises (Versailles Events, Versailles+Les Editions Digitales), Jean-Baptiste Giraud a participé en 2010/2011 au lancement du pure player Atlantico, dont il est resté rédacteur en chef pendant un an.

En 2012, soliicité par un investisseur pour créer un pure-player économique,  il décide de relancer EconomieMatin sur Internet  avec les investisseurs historiques du premier tour de Economie Matin, version papier. 

Il a également été éditorialiste économique sur SUD RADIO de 2016 à 2018.

 

Jean-Baptiste Giraud est également l'auteur de nombreux ouvrages, dont notamment "Combien ça coute, combien ça rapporte" (Eyrolles), "Les grands esprits ont toujours tort", "Pourquoi les rayures ont-elles des zèbres", "Pourquoi les bois ont-ils des cerfs", "Histoires bêtes" (Editions du Moment) ainsi que "le Guide des bécébranchés" (L'Archipel).