Quels sont les outils indispensables à tout trader ?

7500 EUROS
41% des investisseurs en Bourse ont des revenus de moins de 7500 euros
par an.

Il est impossible d’investir correctement sur le marché boursier sans avoir les bons outils. Mais que sont ces outils indispensables à tous les investisseurs, quel que soit leur horizon de temps ?

Analyser :

L’analyse, qu’elle soit technique ou fondamentale, prend une grande part du temps nécessaire à l’investissement. Sans analyse, on ne peut savoir ce qui se passe sur le marché, ni quelle valeur l’on doit privilégier par rapport à une autre.

Il faut dans un premier temps, trouver les bonnes informations. Le plus pratique aujourd’hui est d’utiliser internet. On peut ainsi trouver plusieurs sites pour obtenir à la fois des actualités financières et/ou économiques, mais aussi des informations boursières plus poussées sur les entreprises qui émettent des titres, et même des analyses de professionnels.

Pour ceux qui sont spécialistes de l’analyse graphique, il faut aussi trouver les bons outils. Il est vrai que tous les courtiers proposent leurs propres graphiques. D’ailleurs, certains sites dont nous venons de parler en proposent aussi quelques fois. Mais dans un cas comme dans l’autre, les outils fournis ne sont pas toujours des plus fonctionnels.

C’est pour cette raison que les amoureux de l’analyse graphique préfèrent de loin passer par des plateformes spéciales qui leur offrent toutes les fonctionnalités dont ils peuvent avoir besoin.

Certaines leur donnent même la possibilité d’organiser les valeurs sous forme de listes pour les retrouver plus vite la prochaine fois.

Ce genre de fonction est par exemple très utile quand on dispose de nombreuses lignes dans son portefeuille et qu’en plus, on souhaite surveiller de nouvelles valeurs.

Passer à l’action :

Une fois que toutes les informations ont été récoltées, que les analyses ont été effectuées, il ne reste « plus qu’à » passer à l’action.

Lors du passage d’un ordre, les calculateurs de position peuvent particulièrement être utiles. Ils permettent de calculer le montant de son investissement par rapport au risque que l’on souhaite prendre. Il suffit d’indiquer certaines données comme le niveau de stop loss, le niveau du prix, ou encore, le risque maximum pour avoir une réponse immédiatement calculée.

Là encore, certains des courtiers donnent automatiquement un type similaire de donnée lors de la prise de position. Ce qui permet en un coup d’œil de se rendre compte du risque pris. Le processus fonctionne un peu à l’inverse du calculateur de position, mais reste tout de même très pratique et évite de se lancer dans des calculs inutiles.

Lorsque les plateformes d’analyses graphiques sont compatibles avec le courtier, cela donne l’avantage de pouvoir passer ses ordres directement sur celle-ci. Mais c’est loin d’être toujours le cas. Il faut parfois se contenter d’analyser le prix sur une plateforme, et passer ensuite ses ordres chez son courtier.

D’où l’intérêt de comparer au préalable les offres de différents courtiers entre elles, pour ne garder que ceux qui proposent cette possibilité.

Que dire des applications smartphones ?

Considérées comme outils à part entière par quelques traders, elles sont beaucoup moins essentielles que les autres outils que l’on vient de citer.

Cela, pour au moins deux raisons : la première, c’est que même s’il est possible de suivre l’évolution de ses positions de n’importe où grâce à son smartphone ou à sa tablette, il est très imprudent de s’aventurer à réaliser des analyses techniques depuis ces dispositifs. La taille de l’écran est ici le principal inconvénient.

La deuxième raison, est qu’une application quelle qu’elle soit, n’offrira jamais à l’investisseur toutes les fonctionnalités que proposent habituellement une plateforme de trading depuis un ordinateur. Elles peuvent donc avoir leur utilité, mais le trader averti évitera généralement d’en faire une nécessité.


A découvrir

Sylvain March

Trader Indépendant depuis 2008, Sylvain March est rédacteur financier pour différents journaux économiques.

Il a voyagé 2 ans autour du monde avec son portable sous le bras, en passant ses ordres à la terrasse des cafés.
Revenu en France, il est devenu formateur en Bourse pour partager son expérience, et propose sur son blog des formations simples et concrètes pour devenir meilleur investisseur.

Découvrir son blog de bourse ici : www.en-bourse.fr