La pandémie a coûté entre 170 et 200 milliards d'euros à la France

165 milliards d'euros
Le gouvernement estime que les pertes liés au covid-19 s'élèvent à 165
milliards d'euros en France.

Selon Olivier Dussopt, le ministre des Comptes publics, le coût du Covid-19 à la France a eu un impact important sur le déficit (9% en 2020 et 8,4% en 2021).

Des dépenses exceptionnelles et des baisses de recette

Sur la chaîne CNews, le ministre des Comptes publics, Olivier Dussopt, a indiqué qu’entre 2020 et 2021, le montant perdu par la France lors de la crise sanitaire se situait « entre 170 et 200 milliards d'euros liés à la crise Covid ». Ce montant s’explique par plus de 70 milliards d’euros de dépenses exceptionnelles en 2020 et la même somme pour l’année 2021. 

La pandémie a également privé la France de plusieurs dizaines de milliards d’euros qu’elle aurait pu gagner hors pandémie. « C'est aussi des pertes de recettes, car l'activité économique s'est arrêtée », a expliqué Olivier Dussopt. Les estimations du gouvernement fin septembre 2021 se situent autour de 165 milliards d’euros de pertes.

Objetif : combler le déficit

Le déficit français en 2020 a été, selon Olivier Dussopt, de 9% en 2020 et de 8,4% en 2021. Le ministre des Comptes publics explique que « s'il n'y a pas d'accident sanitaire en 2022, nous allons ramener le déficit qui était à plus de 9% en 2020 à moins de 5%, ce qui est une marche vers la normalisation ». 

Mercredi 22 septembre 2021, le gouvernement a présenté son projet de loi de Finances pour 2022. Dans celui-ci, le gouvernement s’engage à amortir en vingt ans ce qu’a coûté la crise sanitaire à la France, c'est-à-dire jusqu'en 2042. Le ministère de l’Économie estime que le déficit public, s’étant situé à 9,2% du PIB en 2020 et étant à 8,4% en 2021, devrait atteindre 4,8% en 2022.

 


A découvrir