La panique à Wall Street atteint la Bourse de Paris

3 %
La Bourse de Paris a chuté de 3 % à l'ouverture

L'affolement règne à Wall Street depuis lundi 5 février 2018 et une chute de l'indice vedette Dow Jones de 4,60 %. La dégringolade a aussi atteint les marchés financiers asiatiques et pourrait dérégler les marchés européens.

Panique à Wall Street

Lundi 5 février 2018, le Dow Jones, plus vieil indice boursier du monde, a perdu plus de 1500 points. A son plus bas point, il avait perdu 10 % de sa valeur, sa plus grande perte depuis 7 ans. Après un léger ajustement, la chute finale du Dow Jones a été évaluée à 4,60 %. La débâcle de la valeur phare de Wall Street a forcément eu des répercussions sur les autres marchés financiers.

La réaction ne s'est pas fait attendre puisque dès le 6 février 2018, les places financières asiatiques ont elles aussi dévissé de 3 % pour la Bourse Shangai à 4 % pour la Bourse de Tokyo, la plus affectée. En Europe, les indices majeurs connaissent également de grosses pertes de valeurs, qui pourraient s'aggraver d'ici la clôture.

La Bourse de Paris en forte baisse

A l'ouverture, le CAC40 a déjà perdu 143,24 points, passant à 5142,59 points. La Bourse de Paris a quant à elle déjà chuté de plus de 3% et a atteint son niveau le plus bas de l'année. Les chiffres sont à peu près similaires dans les autres places européennes, avec -3,5 % à Londres, -3,3 % à Madrid, -3,58 % à Francfort et -3 % à Rome.

Le début de panique qui envahit les marchés financiers est un premier gros test pour les investisseurs. Pour autant, les experts se refusent à parler de krach boursier et espèrent que cette baisse sera passagère.


A découvrir